Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le taux à dix ans américain a franchi les 3%

AOF - 23 avril 2018


(AOF) - Les marchés actions européens évoluent en petite baisse à l'approche de la mi-séance. Les investisseurs surveillent la progression des taux longs. Aux Etats-Unis, le taux à dix ans a dépassé le seuil symbolique des 3% qui n'avait pas été franchi depuis janvier 2014. Dans ce cadre, la robustesse de l'économie européenne en avril a été reléguée au second plan. Par ailleurs, les opérateurs digèrent plusieurs résultats d'entreprises. Le titre UBS est pénalisé par une performance opérationnelle décevante. Vers midi, le CAC 40 cède 0,15% à 5 404,64 points et l'EuroStoxx50 -0,06% à 3 492,17 points.

UBS (-3,14% à 16,66 francs suisses) ferme la marche au sein de l’indice suisse, SMI, sanctionné en raison d’une performance opérationnelle décevante, en particulier au niveau de sa principale division : Global Wealth Management qui regroupe depuis ce trimestre l’ensemble de ses activités de gestion de fortune. Comme bien souvent dans le secteur bancaire, l’annonce d’un bénéfice net supérieur au consensus s’est avérée trompeuse. Ce dernier a progressé de 19% à 1,514 milliard de francs suisses (1,27 milliard d'euros), là où le consensus Reuters s’élevait à 1,373 milliard de francs suisses.

A Paris, Maurel & Prom cède 1,86% à 4,475 euros malgré la publication d'un chiffre d'affaires en forte hausse au premier trimestre 2018. Certains investisseurs prennent prétexte de ce bon chiffre pour prendre leurs bénéfices sur un titre qui affichait vendredi dernier à la clôture un gain de 29% depuis le début de l'année. Après plusieurs années rendues difficiles par la faiblesse des cours du pétrole, le groupe, contrôlé depuis l'an dernier par la compagnie publique indonésienne Pertamina, avait dévoilé le mois dernier des résultats annuels en nette amélioration dans le sillage du rebond du brut.

Iliad (-2,72% à 169,80 euros) est pénalisé par la dégradation de recommandation de Morgan Stanley, de Pondération en ligne à Sous-pondérer. L'objectif de cours a été réduit de 210 à 165 euros par action. Le bureau d'études anticipe une dégradation de la croissance en 2018 au niveau de l'activité téléphonie fixe. Il juge par ailleurs qu'Iliad aura des difficultés à atteindre son objectif de free cash flow opérationnel en 2020.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'indice des directeurs d'achat flash composite se redresse à 56,9 en avril (56,3 en mars), un plus haut de 2 mois, a annoncé IHS Markit. Les économistes attendaient 55,9. Dans les services, l'indice se redresse à 57,4 (56,9 en mars), un plus haut de 2 mois. Le consensus visait 56,5. L'indice manufacturier en revanche est ressorti à 53,4 en avril (53,7 en mars), un plus bas de 13 mois. Les économistes tablaient sur 53,5.

En zone euro, l'indice PMI composite d'IHS Markit d'avril est ressorti à 55,2, comme en mars. Les économistes tablaient sur 54,9. Dans les services, l'indice a atteint 55 après 54,9 en mars. Le consensus le donnait à 54,9. L'indice manufacturier s'est établi à 56 après 56,6 en mars. Le marché visait 56,1.

En Allemagne, l'indice PMI composite d'IHS Markit est ressorti à 55,3 en avril après 55,1 en mars. Les économistes tablaient sur 54,8. Il ressort au plus haut depuis deux mois. L'indice des services a atteint 54,1 après 53,9 en mars. Le marché le donnait à 53,7. L'indice manufacturier s'est établi à 58,1 après 58,2 en mars. Le consensus était de 57,5.

Aux Etats-Unis, les reventes de logements de mars sont attendues à 16h.

Vers midi, l'euro cote 1,2231 dollar, en baisse de 0,67%.