Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Légère hausse des marchés européens, en attendant les statistiques américaines

AOF - 06 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens évoluent en légère hausse ce mercredi, dans un contexte manquant cruellement de catalyseurs. Aucun indicateur macroéconomique n'est ainsi prévu aujourd'hui en Europe. Dans cette configuration, les statistiques américaines attendues en début d’après-midi pourraient donner l'impulsion nécessaire à l’affirmation d’une tendance plus nette. Bien entendu, un regain de tensions sur le dossier politique italien et/ou la thématique commerciale n’est pas à exclure. Vers 12h, le CAC 40 avance de 0,15% à 5 469,20 points et l’Eurostoxx 50 de +0,26% à 3 465,69 points.

Zalando gagne 1,07% à 46,43 euros, au plus haut depuis le 21 mars et en progression pour la troisième séance consécutive. Le titre du e-commerçant reste donc entouré après sa journée investisseurs d'hier à Berlin au cours de laquelle il a réaffirmé sa stratégie de croissance : le volume d'affaires sur ses plateformes doit doubler d'ici 2020 à 10 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe allemand est attendu en croissance de 20 à 25% par an sur la période et Zalando promet de faire 2 à 3 fois mieux que le marché de la mode en ligne.


Thales (+0,05% à 108,75 euros) n'a guère soulevé l'enthousiasme après avoir dévoilé ses objectifs financiers pour la période 2018-2021. Un plan qui n'a guère soulevé l'enthousiasme. Dans le détail, le groupe d'électronique, spécialisé notamment dans l'aérospatial et la défense, vise une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre +3% et +5% en moyenne sur la période. Thales prévoit également une marge d'Ebit comprise entre 11% et 11,5% à l'horizon 2021, contre 9,8% en 2017 et un consensus de 11,5%. Ces objectifs ne tiennent pas compte de l'impact potentiel du projet d'acquisition de Gemalto, qui devrait être finalisé durant le second semestre 2018.

Akka (+10,21% à 66,90 euros) a annoncé être entré en négociations exclusives et fermes avec les actionnaires de la société PDS Tech, en vue de son acquisition. Il s'agit d'une société de services en ingénierie et en R&D, spécialisée dans le secteur de l'aéronautique. Le groupe français a rappelé que dans le cadre de son plan stratégique CLEAR 2022 en février 2018, il avait dévoilé son ambition de faire des États-Unis le troisième pilier de son développement, aux côtés de la France et de l'Allemagne. PDS Tech a réalisé un chiffre d'affaires de 260 millions de dollars en 2017 et son acquisition sera relutive dès la première année.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, à 14h30, les investisseurs découvriront les chiffres de la balance commerciale d'avril et les estimations révisées de la productivité et des coûts du travail pour le premier trimestre.

Vers 12h, l'euro cote 1,1767 dollar en progression de 0,42%.