Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les Bourses européenne se stabilisent, sauf la place italienne

AOF - 18 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens évoluent proches de l'équilibre, l'Italie continuant de sous-performer. Les projets économiques du futur gouvernement de la péninsule pénalisent principalement les actifs italiens et les banques européennes. L'euro, dont la baisse a récemment soutenu les indices, se stabilise contre le dollar. Si le secteur du luxe à Paris est pénalisé par les résultats décevants de Richemont, ceux d'Ubisoft et de Natixis sont salués. Vers 12h15, l'indice CAC 40 gagne 0,11% à 5 628,26 points tandis que l'EuroStoxx50 perd 0,1% à 3588,41 points.

En Europe, Richemont chute de 5,07% à 94,04 francs suisses, emportant son concurrent Swatch Group (-2,2%) dans son sillage. Le repli des deux géants français, LVMH et Kering, est plus limité en raison de leur moindre exposition au marché de l'horlogerie. Richemont a pris tout le monde de court ce matin en dévoilant des résultats annuels nettement inférieurs aux attentes en raison de la faiblesse persistante des montres.

A Paris, Vallourec cède 1,72% à 5,27 euros, pénalisé par la publication d'une perte nette au premier trimestre. Au vue de la hausse ininterrompue des cours du pétrole, les investisseurs espéraient mieux du fabricant des tubes sans soudure en acier destinés à l'industrie pétrolière. Ce dernier s'est toutefois voulu rassurant. D'une part sa performance financière continue de s'améliorer, d'autre part, la demande des majors pétrolières se fait de plus en plus pressante. Tout vient à point à qui s'est attendre, en somme.

Le secteur des jeux vidéo connaîtrait un âge d'or, selon un analyste. Ubisoft en profite, mais il bénéficie aussi de la transformation de son business model, plus rentable et plus récurrent. La société a ainsi présenté des résultats annuels record, ce qui permet à son titre d'évoluer sur de nouveaux plus hauts historiques en progression de 5,32% à 89,06 euros. Sur l'exercice 2017-2018, clos fin mars, Ubisoft a vu son résultat opérationnel courant bondir de 26,2% à 300,1 millions d'euros, dépassant nettement l'objectif de la direction, 270 millions d'euros et le consensus de 280 millions.

Les chiffres macroéconomiques du jour


La zone euro a enregistré en mars 2018 un excédent de 26,9 milliards d’euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +28,5 milliards d'euros en mars 2017. Les exportations de biens de la zone euro se sont établies à 199,9 milliards d’euros, en baisse de 2,9% par rapport à mars 2017 quand elles avaient atteint un pic de 205,9 milliards. Les importations ont quant à elles été de 173 milliards d’euros, en baisse de 2,5% par rapport à mars 2017 (177,4 milliards).

En Allemagne, les prix à la production ont augmenté de 0,5% en avril sur un mois et de 2% sur un an. Le consensus Reuters était de +0,3% et +1,8%. Ils avaient progressé de 0,1% et 1,9% en mars.

Vers 12h05, l'euro cote 1,1785 dollar, en repli de 0,1%.