Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les investisseurs restent à l'écart des actions

AOF - 19 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens sont dans le rouge après une matinée de cotation marquée par des volumes très faibles de transaction. Les investisseurs restent sur leurs gardes en attendant la décision de politique monétaire de la Fed, prévue mercredi: Jerome Powell devrait annoncer une hausse de 25 points de base de son taux directeur mais est surtout attendu au tournant de sa guidance pour la suite de l'année. Les investisseurs scruteront également les "dots", ces prévisions de hausses de taux délivrées par les gouverneurs de la Fed. Le CAC lâche 0,68% à 5 247,6 pts et l'EuroStoxx 0,66% à 3 414,7 pts.

Le cocktail composé du départ inattendu du directeur général associé à un profit warning s'est avéré particulièrement toxique pour Micro Focus. L'action de l'éditeur de logiciels s'effondre de 54,92% à 850 pence à la Bourse de Londres, retrouvant son niveau de mai 2014. La sanction est d'autant plus lourde que le groupe avait déjà déçu les investisseurs en janvier en annonçant que les ventes de logiciels issus de son rachat finalisé en septembre dernier des activités logiciels de Hewlett Packard Enterprise seraient dans le bas de sa fourchette d'anticipations.

Nexans (-7,6% à 40,95 euros) signe la plus forte baisse du SRD après l'annonce du départ prochain de son directeur général. Nommé le 15 mai 2014, Arnaud Poupart-Lafarge a souhaité "cesser au plus vite ses fonctions pour des raisons personnelles" tout en acceptant d'assurer une période de transition jusqu'au 30 septembre 2018 au plus tard. Conformément au plan de succession à la tête de Nexans, le Conseil d'administration a demandé à Pascal Portevin, Directeur général adjoint, d'accompagner la transition dans le cadre de responsabilités élargies.

Carrefour ne gagne que 0,06% à 16,955 euros, mais il s'agit de l'une des seules hausses du CAC 40 qui n'en héberge que neuf ce matin. Dans ce contexte fait de méfiance avant la décision de la Fed mercredi, le titre de Carrefour garde la tête hors de l'eau grâce au relèvement de recommandation de Deutsche Bank, de Vendre à Conserver. Le bureau d'études allemand a un objectif de cours de 15,50 euros pour Carrefour.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En janvier, la balance commerciale de la zone euro affichait un excédent de 3,3 milliards d’euros contre un déficit de 1,4 milliard en janvier 2017. Les exportations de biens de la zone euro vers le reste du monde se sont établies à 178,6 milliards d’euros, en hausse de 9,1% par rapport à janvier 2017 (163,7 milliards). Les importations depuis le reste du monde ont quant à elles été de 175,4 milliards d’euros, en hausse de 6,3% par rapport à janvier 2017 (165 milliards).

A 12h00, l'euro cote 1,2291 dollar, en hausse symbolique de 0,03%.