Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les marchés européens dans le vert avant les statistiques américaines

AOF - 14 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens évoluent dans le vert, dans un contexte pourtant marqué par les craintes de nouvelles mesures protectionnistes made in Trump. En effet, le président américain pourrait instaurer des tarifs douaniers pour un montant de 60 milliards sur les importations chinoises. Les investisseurs n’ont pas réagi à un recul plus fort que prévu de la production industrielle de janvier en zone euro. La salve de statistiques attendue aux Etats-Unis cet après-midi pourrait, cette fois, susciter des réactions. Le CAC 40 avance de 0,34% à 5 260,87 pts et l’EuroStoxx50 de 0,29% à 3 407,13 pts.


En Allemagne, Adidas bondit de 9,38%, à 184,85 euros, suite à l'annonce d'un programme de rachat d'actions de 3 milliards d'euros à réaliser d'ici mai 2021. Faite hier soir, cette annonce apparait comme la cerise sur le gâteau d'une publication de résultats, en date de ce matin, qui recèle de son côté une autre bonne surprise. Ainsi, Adidas a relevé son objectif 2020 de rentabilité : sur la base d'une croissance organique toujours attendue entre 10 et 12%, l'équipementier vise désormais une marge opérationnelle de 11,5%. Sa précédente estimation la donnait à 11%. Barclays y voit le signe de la bonne discipline sur les coûts insufflée par le nouveau patron d'Adidas Kasper Rorsted, arrivé en 2016.

A Paris, DBV Technologies cède 2,58% à 36,26 euros après avoir creusé ses pertes en 2017. Surtout, l'ampleur de la consommation de trésorerie de la biotech l'an dernier laisse augurer d'une possible augmentation de capital forcément dilutive. Lors de l'exercice, la trésorerie de DBV a fondu de 118,6 millions d'euros pour atteindre, au 31 décembre 2017, 137,9 millions. Un montant qui pourrait s'avérer insuffisant compte tenu des importants efforts d'investissement que devra fournir le groupe pour poursuivre ses études cliniques et préparer le lancement du Viaskin Peanut sur le marché nord-américain. DBV Technologies a donc creusé sa perte nette en 2017, à -147,7 millions d'euros contre - 114,5 millions un an plus tôt.

Enfin, Interparfums (+1,39% à 36,50 euros) a dévoilé des résultats 2017 au-dessus du consensus, marqués par une forte hausse du dividende. Ainsi, le bénéfice net part du groupe affiche une croissance de 23%, à 40 millions d'euros. Son résultat opérationnel a progressé pour sa part de 21% à 60 millions, représentant 14,2% (+0,6 point) d'un chiffre d'affaires déjà publié de 422 millions. Par ailleurs, ledividende à distribuer au titre de 2017 marque une hausse de 34% à 0,67 euro par action. Les guidances 2018 ont été réitérées à cette occasion : un chiffre d'affaires de 430 millions d'euros et une marge opérationnelle de 13-13,5 % après des dépenses de marketing et publicité à nouveau supérieures à 100 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l'inflation IPCH (harmonisée pour permettre les comparaisons avec les autres pays européens) a été de 0,5% en février, a confirmé Destatis. En rythme annuel, elle a été confirmée à 1,2%. En données non ajustées, l'inflation allemande a été de 0,5% en février, et de 1,4% sur un an

Dans la zone euro, la production industrielle, corrigée des variations saisonnières, a baissé de 1% en janvier 2018 par rapport à décembre 2017, selon les estimations d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Cette chute est bien supérieure au consensus Reuters de -0,4%. Par rapport à janvier 2017, la production industrielle a progressé de seulement 2,7% alors que les analystes anticipaient +4,7%.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail de février et l'indice des prix à la production de février seront connus à 13h00 et les stocks des entreprises de janvier à 15 heures.

Vers 11h50, l'euro cède 0,19% à 1,2370 dollar.