Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les marchés européens indécis avant l’ouverture de Wall Street

AOF - 24 avril 2018


(AOF) - Les marchés européens évoluent sans tendance claire à la mi-séance, dans un contexte marqué par la relative détente sur le marché obligataire et le grand nombre de publications trimestrielles. Les poids lourds de la cote que sont Michelin, Peugeot ou encore Unibail-Rodamco, n’ont guère soulevé l’enthousiasme. L’ifo allemand d’avril non plus. L’ouverture des marchés américains pourrait redonner un peu d’entrain aux investisseurs. D’autant qu’une salve de statistiques y est attendue cet après-midi. Vers 12h, le CAC 40 cède 0,06% à 5 435, 36 points et l’Eurostoxx50 gagne 0,06% à 3 515,11 pts.


SAP (+3,2% à 89,94 euros) affiche la plus forte hausse de l'indice Dax 30 grâce à des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre. Le plus important éditeur européen de logiciels a généré un chiffre d'affaires ajusté stable à 5,26 milliards. Il a cependant progressé de 9% à taux de change constant. Il a été soutenu par les revenus tirés du cloud et services afférents, qui a pour la première fois dépassé le milliard d'euros, atteignant 1,07 milliard d'euros. Ceux-ci ont augmenté de 18% (+31% à taux de change constants).

PSA (-1,64% à 20,39 euros) accuse le plus fort repli du CAC 40, dans le sillage d'une publication du premier trimestre pourtant globalement en ligne avec les attentes des analystes. Les investisseurs semblent s'inquiéter des incertitudes entourant l'accord avec les syndicats allemands d'Opel. Le constructeur automobile pourrait également être la cible de prises de bénéfices, après une progression boursière de près de 17% depuis le début de l'année. Au premier trimestre, le chiffre d'affaires du groupe PSA s'élève à 18,182 milliards d'euros, en croissance de 42,1%. Il s'avère à peu de chose près conforme aux attentes du marché qui s'établissaient à 18,265 milliards d'euros.

Vilmorin & Cie chute de 16,32% à 60 euros, pénalisé par la révision à la baisse de ses objectifs annuels dans le sillage de la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre dégradé. Le quatrième semencier mondial vise désormais, pour l'exercice 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé en légère croissance à données comparables par rapport à l'exercice 2016-2017, contre une progression de 4 % visée antérieurement. En conséquence, il réajuste également son objectif de taux de marge opérationnelle courante ; celui-ci devrait afficher un repli d'au moins un point par rapport à 2016-2017, alors qu'il prévoyait auparavant une stabilité.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l'indice Ifo, qui mesure le climat des affaires, est ressorti à 102,1 en avril après 103,3 (chiffre révisé) en mars. Le consensus l'attendait à 102,7.

Aux Etats-Unis, le marché prendra connaissance à 15h de l'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller pour février. Les ventes de logements neufs en mars et l'indice de confiance du consommateur du Conference Board pour avril seront connus à 16h.


Vers 12h, l'euro est quasi-stable à 1,2221 dollar.