Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Les valeurs technologiques pèsent sur les indices

AOF - 28 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens reculent, pénalisés notamment par les valeurs technologiques. Ces dernières sont affaiblies par le recul de 1,5% du Nasdaq Composite hier. Si les futures annoncent un léger rebond à Wall Street, son retournement à la baisse hier soir en seconde partie de séance n’est pas de bon augure. La possibilité d’une guerre commerciale entre les Etats-Unis et le reste du monde est le principal risque qui guide le comportement des investisseurs. Vers 12h00, l’indice CAC 40 perd 0,29% à 5 311,64 points et l’EuroStoxx50, 0,57% à 3 378,58 points.

H&M (-6,20% à 12,40 euros) a fait état d'une baisse de 22% de son bénéfice imposable au deuxième trimestre clos fin mai, à 6,01 milliards de couronnes suédoises. Le consensus était à 6,10 milliards, UBS à 6,4 et JPMorgan à 6,06. Déjà publiées, les ventes du groupe suédois ont stagné à changes constants au deuxième trimestre. H&M évoque toujours des stocks trop importants qui, pour être écoulés au plus vite afin de générer moins de coûts, doivent être bradés à prix cassés. En pleine transformation, le groupe a aussi subi des perturbations de sa chaine logistique qui ont pénalisé son activité au deuxième trimestre.

Sur les marchés, l'Allemagne n'a pas perdu de son influence. Pour preuve, une étude de Berenberg consacrée au secteur de l'environnement (eau, déchets) oriente clairement l'évolution des titres de nos deux champions mondiaux Veolia et Suez. Le premier gagne en effet 0,79% à 18,405 euros, soit la meilleure performance du CAC 40, tandis que le second abandonne 0,92% à 11,36 euros, accusant l'une des principales contreperformances du SBF 120. Pour l'analyste, il n'y pas de match entre les deux joueurs : la victoire revient à Veolia.

EuropaCorp (+3,15% à 2,29 euros) s'affiche parmi les plus fortes hausses du SRD après la publication de ses résultats annuels. Le groupe de production de films et séries a terminé son exercice 2017/2018 fin mars avec une perte de 82,5 millions d'euros. Les investisseurs ne lui en tiennent pas rigueur car EuropaCorp a prévenu depuis longtemps qu'il prévoyait de rester dans le rouge cette année. De surcroit, ses pertes ont été réduites par rapport à l'exercice 2016/2017 qui s'était achevé sur une perte de près de 120 millions d'euros. 

 

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice de confiance GfK qui mesure la confiance du consommateur allemand est resté stable à 10,7 en juillet. Le consensus Reuters le donnait à 10,6 points.
L’indice du sentiment économique en zone euro a reculé de 0,2 point à 112,3 points en juin, ressortant au dessus du consensus Reuters s’élevant à 112.

L’indice du climat des affaires a reculé de 0,05 point à 1,39 en juin en zone euro, ressortant sous le consensus Reuters s’élevant à 1,40.

La première estimation de l'inflation de juin en Allemagne est attendue à 14h.

Aux Etats-Unis, l'estimation définitive de la croissance du premier trimestre et les inscriptions hebdomadaires au chômage seront dévoilées à 14h30.

Vers 12h00, l'euro cote 1,1553 dollar, en repli de 0,06%.