Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Prudence avant l'inflation américaine

AOF - 10 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens évoluent en ordre dispersé, l'Allemagne se distinguant en progressant. Si les futures sur les indices américains sont toujours dans le vert, ils s'affaiblissent néanmoins avant l’inflation d’avril. Les cours du pétrole sont toujours bien orientés en raison des tirs entre Israéliens et Iraniens en Syrie, mais les groupes pétroliers font l'objet de prises de bénéfices. A Paris, les investisseurs saluent le chiffre d'affaires trimestriel d'EDF. Vers 12h15, l'indice CAC 40 perd 0,01% à 5 533,93 points et l'EuroStoxx50, 0,22% à 3 561,97 points.

En Europe, Royal Bank of Scotland (+4,02% à 2872 pence) affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice FTSE 100 alors qu'elle a trouvé un accord avec le ministère américain de la justice pour mettre un terme à une enquête sur ses pratiques lors de la conception et la commercialisation de titres adossés à des créances hypothécaires avant la crise des subprimes. Si elle a accepté de payer 4,9 milliards de dollars, soit 3,6 milliards de livres sterling, pour régler cette affaire, ce montant est inférieur aux attentes.

A Paris, EDF (+3,33% à 12,255 euros) enregistre l'une des plus fortes progressions de l'indice SBF 120 grâce à des revenus trimestriels sans mauvaise surprise et la confirmation de ses objectifs 2018. L'électricien a réalisé au premier trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 20,446 milliards d'euros, en croissance organique de 3%. Jefferies explique que toutes les divisions du groupe ont présenté des performances en amélioration, bénéficiant de conditions météorologiques favorables, d'une hausse des prix de l'énergie et d'une progression des capacités dans les énergies renouvelables.

En revanche, TechnipFMC cède 1,9% à 27,32 euros en raison de résultats décevants et de prises de bénéfices. Au premier trimestre, le groupe a généré un bénéfice net de 95,1 millions de dollars, soit 20 cents par action, contre respectivement -18,4 millions de dollars et - 4 cents par action, un an plus tôt. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 28 cents, soit 6 cents de moins que le consensus Thomson Reuters. L'Ebitda ajusté, qui exclut les charges et crédits, a atteint 386,6 millions de dollars, soit un recul de 8 %, tandis que la marge d'Ebitda ajusté est restée inchangée, à 12,4 %. Le chiffre d'affaires s'est établi à 3,125 milliards de dollars, soit un recul de 7,8%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre sera connue à 13 heures. Aux Etats-Unis, l'inflation en avril sera publiée à 14h30, en même temps que les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Vers 12h20, l'euro gagne 0,16% à 1,1874 dollar.