Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Rassurés par la situation politique en Allemagne, les marchés européens rebondissent

AOF - 03 juillet 2018


(AOF) - Les marchés européens rebondissent ce mardi, alors que la situation politique s’est apaisée en Allemagne. En effet, Angela Merkel a finalement trouvé un accord avec ses partenaires bavarois du CSU sur l'immigration. La coalition gouvernementale ne volera donc pas en éclat. Ce rebond des marchés ne doit cependant pas occulter les tensions commerciales qui subsistent entre les Etats-Unis et ses partenaires commerciaux. Ces dernières sont susceptibles de se raviver à tout moment. Vers 12h, le CAC 40 progresse de 1,07% à 5 333,24 points et l’Eurostoxx50 de 1,06% à 3 407,95 points.

 

 

Glencore chute de plus de 10% à 312 pence à Londres, retrouvant son plus bas niveau depuis juillet 2017. Les investisseurs s'inquiètent des conséquences éventuelles de ses démêlés avec la justice américaine. Le géant suisse des matières premières a reçu une injonction du Département américain de la Justice (DoJ) lui réclamant des documents relatifs à ses activités au Nigeria, en République démocratique du Congo (RDC) et au Venezuela depuis 2007 jusqu'à aujourd'hui.


Fnac-Darty perd 1,05% à 80,40 euros, son plus bas niveau pour cette année, enchainant sa quatrième séance consécutive de baisse. Cette série a été entamée jeudi dernier après que le groupe a confirmé à plusieurs médias, dont AOF, qu'il est candidat à la reprise de plusieurs magasins du groupe Ludendo, en redressement judiciaire, propriétaire notamment de l'enseigne La Grande Récré. Difficile donc de ne pas faire le lien entre la nouvelle baisse d'aujourd'hui et le fait que le magazine LSA, qui avait initialement dévoilé ce projet de reprise, en a révélé des détails ces dernières heures.

Trigano s'effondre de 12,92% à 130,70 euros, après la publication d'un chiffre d'affaire décevant pour son troisième trimestre 2017/2018 (clos fin mai). Le spécialiste des camping-cars a réalisé un chiffre d'affaires de 699,4 millions d'euros sur la période, là où Oddo BHF tablait sur 772,4 millions d'euros. Cette contre-performance s'explique par des perturbations liées à des difficultés d'approvisionnement de certains composants pour un impact d'environ 15-20 millions d'euros de chiffre d'affaires, mais également d'un effet de base difficile et d'une baisse des ventes au Royaume-Uni (caravanes et dans une moindre mesure camping-cars).

Les chiffres macroéconomiques du jour


En zone euro, les ventes au détail sont restées stables en mai 2018 par rapport au mois précédent. Le consensus Reuters tablait sur une hausse de 0,1%, après -0,1% en avril (chiffre révisé de +0,1%). Sur un an, elles ont progressé de 1,4% en mai, là où les attentes du marché se situaient à +1,5%.

En zone euro, les prix à la production industrielle ont progressé de 0,8% en mai, là où les attentes du marché s’établissaient à +0,4%. En avril, ces prix étaient restés stables. Sur un an, les prix à la production industrielle ont grimpé de 3% en mai, pour un consensus de +2,7%.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance des commandes à l'industrie de mai à 16h.

A la veille de la fête nationale, Wall Street fermera à 19 heures.