Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Timide rebond, convalescence attendue à Wall Street

AOF - 26 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens rebondissent après leur net repli d’hier, mais cette reprise reste limitée. Non seulement les futures sur les indices américains présagent d’une ouverture proche de l’équilibre, mais la menace d’une guerre commerciale reste toujours très présente. En l’absence de développements favorables dans ce domaine, les prises de risque resteront minimes. A Paris, Eurofins Scientific bénéficie du relèvement de ses objectifs et Ingenico de rumeurs de rachat. Vers 12h10, le CAC 40 gagne 0,30% à 5 299,97 points et l'EuroStoxx 50, 0,28% à 3 378,50 points.

En Europe, Telefonica (+1,05% à 7,436 euros) surperforme l'indice espagnol Ibex (+0,55%) au lendemain de sa victoire lors des enchères pour les droits de diffusion du championnat espagnol de football. L'opérateur télécoms a renouvelé pour la période 2019-2022 les droits qu'il détenait déjà sur un des lots mis en jeu pendant le cycle 2016-2019 et a obtenu un lot supplémentaire soufflé à Mediapro. Alors que l'heure est à l'inflation de ces droits dans d'autres pays d'Europe, notamment en France où ils ont dépassé le milliard d'euros, leur prix en Espagne s'est stabilisé à 980 millions d'euros par saison. 


A Paris, Eurofins Scientific (+6,76% à 445,10 euros) fait la course en tête au sein du SBF 120 après avoir relevé ses prévisions de chiffre d'affaires annuel pour 2018, 2019 et 2020. Cette année, le groupe d'analyse biomédicale et de diagnostic vise donc 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires, un objectif jusque-là fixé pour 2019. Il avait déjà été avancé de 2020 à 2019 en octobre dernier. A quatre milliards d'euros de chiffre d'affaires, la société aura doublé de taille par rapport à 2015, comme elle l'a déjà fait entre 2012 et 2015.

Ingenico (+6,04% à 79,38 euros) affiche l'une des plus fortes progressions de l'indice SBF 120 sur fond de rumeurs de rachat. Des fonds de private equity, dont CVC Capital Partners, Hellman & Friedman et Bain Capital, mais aussi des fintech seraient sur les rangs pour racheter le spécialiste des transactions sécurisées, affirme Bloomberg. Ingenico serait pour sa part en discussions avec des conseillers pour se préparer à une possible offre.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, les investisseurs attendent l'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller d'avril à 15 heures et la confiance du consommateur en juin à 16 heures.

Vers 12h15, l'euro perd 0,33% à 1,1625 dollar.