Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Vers une séance de rebond

AOF - 26 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens sont dans de bonnes dispositions et tentent un rebond après avoir perdu près de 3% au cours des trois dernières séances. Les investisseurs réalisent des rachats à bon compte alimentés par les informations du Wall Street Journal selon lesquelles Chine et Etats-Unis cherchent un terrain d'entente sur le sujet des droits de douane. Signe supplémentaire de ce léger regain d'appétit pour le risque, les taux longs repartent à la hausse : +3 points de base pour le 10 ans américain, +2 pour le Bund. Le CAC gagne 0,4% à 5 115,7 pts et l'EuroStoxx 50 s'adjuge 0,48% à 3 314,4 pts.

Berenberg a relevé de Vendre à Conserver sa recommandation sur A.P. Moller-Maersk (+1,7% à 8 960 couronnes danoises) tout en maintenant son objectif de cours de 10 000 couronnes danoises. Le broker estime que la valorisation actuelle du groupe de logistique et de transport maritime apporte un soutien malgré les difficultés opérationnelles auxquelles il reste confronté. Pour Berenberg, le consensus sur l'Ebitda 2018 de Maersk reste trop élevé malgré sa baisse d'environ 10% depuis le mois d'octobre. "En dépit de l'amélioration de l'équilibre offre/demande, les taux de fret ont coulé à pic cette année", note Berenberg.

Naturex bondit de 40,8% à 133,80 euros pour s'approcher du prix de l'offre à 135 euros lancée par Givaudan sur 40% de son capital. Ce prix, qui représente une prime de 42% par rapport au cours de clôture de vendredi dernier, valorise le spécialiste français des ingrédients naturels environ 1,3 milliard d'euros. Le groupe suisse lancera ensuite une offre de retrait obligatoire sur le solde. Cette opération de rapprochement a reçu le soutien du conseil d'administration ainsi que de l'équipe dirigeante de Naturex. A Zurich, Givaudan cède en revanche 0,6% à 2 137 francs suisses.

GL Events (-0,6% à 24,95 euros) continue à évoluer à contre-courant. Le titre a nettement surperformé vendredi, gagnant 1,41% alors que le SBF 120 reculait de 1,28%, mais ne profite pas aujourd'hui du rebond des marchés. La résistance de GL Events face aux bourrasques boursières explique donc sans doute sa légère baisse d'aujourd'hui, bien plus que l'annonce de l'acquisition d'Even Pro faite ce matin. Ce groupe réalise 9 millions d'euros de chiffre d'affaires, ce qui représente moins d'1% du chiffre d'affaires 2017 de la société d'événementiel qui s'est stabilisé à 953,8 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le déficit public français a atteint 2,6% du PIB en 2017, reculant de 0,8 point par rapport à 2016, a indiqué l'Insee, passant donc sous les 3% exigés par l'Union européenne pour la première fois depuis 2007. Il a bénéficié de l'accélération de la croissance, qui a soutenu la progression des revenus de l'Etat via notamment les rentrées fiscales. Dans le même temps, la dette publique a continué de progresser, augmentant de 65,8 milliards d'euros en 2017 à 2 218,40 milliards d'euros. Elle représentait 97% du PIB fin 2017 contre 96,6% fin 2016.

Vers 12h00, l'euro cote 1,2412 dollar, en hausse de 0,45%.