Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Wall Street et l'inflation ont la clé de la séance européenne

AOF - 31 juillet 2018


(AOF) - Les marchés européens sont proches de l'équilibre après une matinée de cotation. Les investisseurs attendent l'inflation PCE américaine, qui survient à la veille de la décision de politique monétaire de la Fed. Cette dernière a été précédée ce matin par la Banque du Japon et sera suivie jeudi par la Banque d'Angleterre. Dans ce contexte chargé au niveau des banques centrales, la pluie de statistiques en provenance de la zone euro n'a pas fait changer la tendance. Côté valeurs, Vivendi domine le marché parisien et Maisons du Monde ferme la marche. Le CAC 40 gagne 0,11% à 5 497,36 points.

Credit Suisse gagne 1,33% à 16 francs suisses à la faveur de résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre. Son directeur général, Tidjane Thiam, récolte les fruits de la stratégie qu'il a mise en place il y a trois ans : développement de l'activité de gestion de fortune, réduction du poids de la banque d'investissement et baisse des coûts. La banque suisse est bien partie pour enregistrer un bénéfice sur l'ensemble de 2018 après trois années dans le rouge.

Vivendi occupe fièrement la tête du CAC 40 à la faveur d'une hausse de 5,33% à 22,54 euros. Le groupe de médias et de divertissement a fait trois annonces majeures hier soir - ses résultats semestriels, l'entrée en négociations exclusives pour acquérir Editis et ses projets pour l'évolution du capital d'Universal Music (UMG) - qui ont globalement les faveurs des investisseurs, bien qu'à des degrés divers. C'est incontestablement la perspective de la cession jusqu'à 50% du capital d'UMG à un "partenaire stratégique" qui retient le plus l'attention.

Maisons du Monde (-5,06% à 26,64 euros) occupe la dernière place du SBF 120 après avoir abaissé de 10 à 8% sa prévision de croissance des ventes, hors contribution de Modani, pour cette année. L'enseigne d'ameublement et de décoration explique notamment cette révision par le décalage de certaines ouvertures de magasins puisque six ouvertures initialement prévues en 2018 ne se feront qu'au premier trimestre 2019.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'inflation annuelle IPCH (harmonisée au niveau européen) est estimée en juillet à 2,6% après 2,3% en juin, a indiqué l'Insee. Le consensus était à 2,4%. Sur un mois, elle reculerait de 0,1% après une stabilité en juin. En données non harmonisées, l'inflation annuelle française serait de 2,3% en juillet contre 2% en juin. Les prix auraient cependant baissé de 0,1% en rythme mensuel.

En zone euro, le chômage a atteint 8,3% en juin, stable par rapport à mai. Le consensus Reuters était de 8,3%. Cela demeure le taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis décembre 2008

En zone euro, la croissance a atteint 2,1% au deuxième trimestre, selon Eurostat, après 2,5% au premier. Le consensus Reuters était de 2,2%.

En zone euro, l'inflation annuelle a atteint 2,1% en juillet, selon une première estimation d'Eurostat. Elle était de 2% en juin et le consensus Reuters la donnait à 2%. S'agissant des principales composantes de l'inflation de la zone euro, l'énergie devrait connaître le taux annuel le plus élevé en juillet (9,4%, comparé à 8,0% en juin), suivie de l'alimentation, alcool & tabac (2,5%, comparé à 2,7% en juin), des services (1,4%, comparé à 1,3% en juin) et des biens industriels non énergétiques (0,5%, comparé à 0,4% en juin), précise Eurostat.

En Allemagne, les ventes au détail ont progressé de 1,2% en juin sur un mois après avoir baissé de 2,1% en mai, a indiqué Destatis. Le consensus Reuters était de +1%. En rythme annuel, elles ont rebondi de 3% en juin contre un consensus de +1,5%.

Aux Etats-Unis, les revenus et dépenses des ménages de juin ainsi que l'indice de l'inflation PCE seront connus à 14h30. Ils seront suivis à 15h par l'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller pour mai, à 15h45 par l'indice des directeurs d'achats (PMI) de la région de Chicago pour juillet puis, à 16h00, par l'indice de confiance du consommateur pour juillet.

A 12h20, l'euro gagne 0,18% à 1,1726 dollar.