Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - La pause après les records

AOF - 23 octobre 2017


(AOF) - Les marchés américains évoluent proches de l'équilibre après environ deux heures de cotation. Ils marquent une pause après avoir inscrit record sur record la semaine dernière. Cette séance est animée par les résultats d'entreprises, comme le seront les suivantes : presque 200 sociétés du S&P 500 publient leurs comptes cette semaine ! Le secteur des fabricants de jeux est à la peine en raison des perspectives décevantes d'Hasbro. Vers 17h30, l'indice Dow Jones gagne 0,23% à 23 363,41 points tandis que le Nasdaq Composite perd 0,23% à 6 619,97 points.

Hasbro chute de 8,83% à 89,52 dollars et entraine son concurrent Mattel (-3,35%) à sa suite après avoir dévoilé des perspectives très décevantes pour le quatrième trimestre. Le fabricant de jouets table sur une croissance de ses ventes de 4 à 7% sur les trois derniers mois de son exercice, soit un chiffre d'affaires compris entre 1,695 et 1,744 milliard de dollars, très loin du consensus de +11% et 1,815 milliard.

Les chiffres économiques du jour

Aucune statistique n'est attendue.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CISCO
Cisco a trouvé un accord pour le rachat de BroadSoft, un spécialiste des logiciels de télécommunication. Cisco versera 55 dollars par action BroadSoft en numéraire, soit un prix d'achat global d'environ 1,9 milliard de dollars net. L'acquisition a été approuvée par le conseil d'administration de chaque société.

FIAT-CHRYSLER

Fiat Chrysler est soupçonné d'avoir fait obstacle à l'enquête sur le DieselGate selon un document obtenu par Reuters. Même si Fiat Chrysler n'est, pour le moment, pas mis en cause dans le scandale, une information judiciaire pour tromperie aggravée a été ouverte.

GENERAL ELECTRIC
S&P a placé sa notation de General Electric, AA-, sous revue (CreditWatch) avec implication négative après la publication de résultats trimestriels jugés faibles et l'abaissement de sa perspective de cash flow. Alors que GE a accueilli le représentant du fonds activiste Trian à son Conseil, l'agence de notation estime que les changements stratégiques opérés ces dernières années (sortie des activités financières notamment) vont continuer à un rythme accéléré. S'ils ne sont pas tous négatifs, ils n'en créent pas moins de l'incertitude concernant l'évolution des paramètres de crédit du groupe.

HALLIBURTON

Au troisième trimestre, Halliburton a publié un résultat net de 361 millions de dollars, soit 42 cents par action contre 28 millions de dollars et 1 cent par action il y a un an. Le consensus était de 37 cents par action. Le chiffre d'affaires du groupe parapétrolier s'est établi à 5,44 milliards de dollars contre 3,83 milliards de dollars un an plus tôt. Le consensus FactSet était de 5,34 milliards de dollars.

HASBRO

Hasbro a publié un bénéfice net de 265,58 millions de dollars au titre de son troisième trimestre clos début octobre, en croissance de 3%. Ramené au nombre d'actions, le fabricant de jouets a enregistré un bénéfice de 2,09 dollars. Le chiffre d'affaires trimestriel d'Hasbro, de son côté, a progressé de 7% à 1,79 milliard de dollars. Le consensus Zacks était de 1,93 dollar par action et 1,77 milliards de dollars de ventes. 

NETFLIX

Netflix envisage de lever 1,6 milliard de dollars sur le marché obligataire, dans le cadre d'une opération réservée à des investisseurs institutionnels. Le taux d'intérêt et la maturité des titres qui seront émis feront l'objet d'une négociation entre le site de streaming et les investisseurs potentiels. "Netflix a l'intention d'utiliser le produit de cette opération pour ses dépenses générales, ce qui peut inclure des acquisitions, de la production de contenus et du développement", précise le communiqué.

PRAXAIR

A la veille de la date de clôture de l'opération d'échanges d'actions Linde en actions de la nouvelle société née de la fusion entre Linde et Praxair, le spécialiste allemand des gaz industriels a ramené de 75% à 60% le seuil d'acceptation de l'opération. Le projet donnera naissance au nouveau numéro un mondial des gaz industriels, devant Air Liquide, avec un chiffre d'affaires de 29 milliards de dollars et une capitalisation boursière d'environ 74 milliards de dollars. Conformément au projet présenté fin décembre, la fusion se fera entre égaux et par échange d'actions.

STATE STREET

State Street a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net de 685 millions de dollars, ou 1,66 dollar par action. Hors coûts liés à fusions-acquisitions, le BPA est ressorti à 1,71 dollar. Cette performance dépasse les attentes de Wall Street qui tablait sur 1,61 dollar. La holding propriétaire de State Street Bank a dégagé un chiffre d'affaires de 3 milliards. Le chiffre d'affaires ajusté a atteint 2,85 milliards. Le consensus était plus optimiste puisqu'il visait 2,95 milliards.

T-MOBILE

T-Mobile US se montre plus optimiste concernant sa conquête commerciale cette année : l'opérateur vise désormais une hausse de 3,3 à 3,6 millions de sa base d'abonnés "postpaid" contre de 3 à 3,6 millions précédemment. D'autre part, T-Mobile vise un Ebitda ajusté compris entre 10,8 et 11 milliards de dollars, contre 10,5 à 10,9 milliards jusque-là. Au troisième trimestre, la filiale américaine de Deutsche Telekom a vu son bénéfice net bondir de 50% à 550 millions de dollars, soit 63 cents par action. Il chiffre à 10 cents par action l'impact négatif des ouragans.