Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - La résistance s'organise

AOF - 08 août 2018


(AOF) - Les marchés américains évoluent autour de l'équilibre après environ deux heures de cotation. Les indices résistent à plusieurs résultats de sociétés inférieurs aux attentes, à commencer par ceux de Disney et de Snap(chat), dont le nombre d'utilisateurs a reculé. Les valeurs liées au pétrole sont également sous pression dans le sillage du recul des cours du brut. En revanche, les secteurs de la santé et de la finance sont bien orientés. Vers 17h30, l'indice Dow Jones s'effrite de 0,12% à 25 599,43 points tandis que le Nasdaq Composite grappille 0,06% à 7 888,43 points.

Après l’accélération d’hier en cours de séance, l’heure est au freinage pour Tesla. Le titre du constructeur de voitures électriques cède en effet 0,59% à 377,33 dollars après avoir bondi de 11% mardi à la suite d’un tweet en cours de séance de son fondateur, Elon Musk, évoquant une sortie de la cote. Une telle opération, qui se ferait au prix de 420 dollars l’action, soit une valorisation totale supérieure à 70 milliards de dollars, suscite le scepticisme des professionnels.

Les chiffres économiques du jour

Aucune statistique n'est attendue.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


AT&T
AT&T a prévenu, à l'occasion de la conférence Oppenheimer, que son dividende 2018 sera dans le bas de sa cible 60/70% du free cash flow, voire en dessous. L'opérateur télécoms qui vient d'absorber Time Warner a aussi l'intention de laisser à son Conseil d'administration la flexibilité nécessaire pour accroitre le dividende trimestriel. Enfin, AT&T a assuré que les acquisitions récemment annoncées (AppNexus et Otter Media notamment) seront financées par des cessions d'actifs en cours de négociations. Le groupe explore aussi des opportunités pour "monétiser des actifs non stratégiques". AT&T a aussi acquis Otter Media, la coentreprise qu'il a fondée en 2014 avec le groupe Chernin. Otter détient plusieurs actifs médias basés sur l'abonnement, notamment dans la vidéo à la demande. Il s'agit des plateformes Crunchyroll, VRV ou encore Rooster Teeth. De plus, Otter coiffe l'agence de marketing digital et de publicité Fullscreen.

SNAP

Snap, propriétaire du service de messagerie Snapchat, a présenté des résultats meilleurs que prévu et une baisse du nombre de ses utilisateurs. Au deuxième trimestre, le groupe a essuyé une perte nette de 353,31 millions de dollars, soit 27 cents par action, à comparer avec une perte nette de 443,09 millions de dollars, représentant 36 cents par action, un an plus tôt. Le marché anticipait une perte nette représentant 31 cents par action. Ses revenus ont bondi de 44% à 262,26 millions de dollars, ressortant au-dessus du consensus FactSet de 250 millions de dollars.

TESLA

Sur son blog, le fondateur et patron de Tesla, Elon Musk, a indiqué envisager de retirer la société de la cote au prix de 420 dollars l'action, soit une valorisation totale supérieure à 72 milliards de dollars. Hier à la clôture, le titre cotait 379,57 dollars, en progression de 11% à la suite de cette information. "En tant que société cotée, nous sommes sujets à d'importantes variations de notre cours de bourse, ce qui peut détourner considérablement l'attention de toutes les personnes travaillant pour Tesla, qui sont tous des actionnaires", a-t-il expliqué.

THE NEW YORK TIMES

The New York Times Company a enregistré une hausse de 51,3% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 23,59 millions de dollars ou 14 cents par action. Hors éléments exceptionnels, il ressort à 17 cents par titre. Le chiffre d'affaires du groupe de médias a augmenté de 1,8% à 414,56 millions. Les revenus issus des abonnements ont progressé de 4,2% à 260,6 millions. Le consensus FactSet prévoyait un bénéfice par action ajusté de 13 cents et un chiffre d'affaires total de 411 millions. 

WALT DISNEY

Walt Disney a dévoilé un bénéfice net de 2,916 milliards de dollars au titre du troisième trimestre clos fin juin de son exercice 2017/2018. En croissance de 23%, il a représenté 1,95 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, il s'établit à 1,87 dollar par titre. Le chiffre d'affaires trimestriel de Walt Disney a augmenté, lui, de 7% à 15,228 milliards de dollars. Le consensus FactSet tablait sur un bénéfice par action ajusté de 1,95 dollar et un chiffre d'affaires de 15,35 milliards.

WENDY'S
Wendy's a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, à hauteur de 29,9 millions de dollars alors qu'elle affichait une perte de 5,9 millions un an plus tôt. Son bénéfice par action ressort à 12 cents, et 14 cents une fois ajusté des éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre de la chaine de burgers a augmenté de son côté de 3,9% à 411 millions de dollars. A nombre de restaurants constant aux Etats-Unis, sa croissance ressort à 1,9%. Le consensus Zacks était à 16 cents par action et 407,6 millions de dollars de revenus.