Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Le pétrole pèse sur la tendance

AOF - 25 mai 2018


(AOF) - Les marchés actions américains évoluent en ordre dispersé à l'approche de la mi-séance. Si le segment des valeurs technologiques affiche sa résistance, celui des valeurs industrielles plie dans le sillage du pétrole. Vers 17h40 en effet, le baril de baril de WTI chute de près de 4% à moins de 68 dollars le baril, pénalisé par la perspective d'une hausse de la production de l'Opep. Au chapitre des valeurs, Gap décroche après des résultats décevants. Le Dow Jones abandonne 0,13% à 24 779 points tandis que le Nasdaq Composite grimpe de 0,18% à 7 438 points.

Gap plonge de 13% et signe la plus forte baisse du S&P 500. Les investisseurs sanctionnent lourdement une publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes en raison de la contreperformance de la marque-phare du groupe, Gap Global. Rétrospectivement, les craintes exprimées par les analystes suite à la démission, le 20 février, du patron de la marque Gap Global semblent se matérialiser... KeyBanc y voyait le signe de grosses difficultés pour Gap Global et soulignait qu'il était nécessaire de relancer sa dynamique pour soutenir les résultats de l'ensemble du groupe et l'action Gap.

Les chiffres économiques du jour

Les commandes de biens durables ont baissé de 1,7% en avril après avoir augmenté de 2,7% (révisé de +2,6%) en mars. Le consensus Reuters était de -1,4%. Hors transport, elles ont progressé de 0,9% en avril contre +0,4% (révisé de 0%) en mars et un consensus de +0,5%.

La version définitive de l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan pour le mois de mais s'est établie à 98, contre une première estimation de 98,8 et après 98,8 en avril.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE
Samsung a été condamné par la justice américaine à payer 539 millions de dollars à Apple pour violation de brevets. Les deux firmes étaient en bisbilles à ce sujet depuis 7 ans. La firme coréenne avait précédemment été condamnée à payer 399 millions de dollars, elle devra donc débourser 140 millions de dollars supplémentaires. Un jury populaire américain avait estimé en 2012 que Samsung avait violé six brevets d'Apple et condamné la firme coréenne à lui verser 1,051 milliard de dollars. Ce montant avait été réduit au gré des affrontements judiciaires des deux groupes.

AUTODESK
L'éditeur de logiciels de conception assistée par ordinateur Autodesk a dévoilé hier des résultats meilleurs que prévu, mais des prévisions décevantes. Au premier trimestre, clos fin avril, le concurrent de Dassault Systèmes a enregistré une perte nette de 82,40 millions de dollars, soit 38 cents par action, contre une perte de 129,60 millions de dollars ou 59 cents par titre enregistrée l'année dernière à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le groupe a généré un bénéfice par action de 6 cents, contre une consensus de 3 cents.

UNITED AIRLINES
United Continental Holdings, maison-mère de la compagnie aérienne United Airlines, a retenu Jane Garvey, pour présider son conseil d'administration. Il s’agit de la première femme à occuper ce poste à la compagnie. Jane Garvey a été par le passé directrice générale de l'Administration fédérale de l'aviation (FAA).

FOOT LOCKER
Foot Locker a enregistré une baisse de 8,3% de son bénéfice net au premier trimestre clos début mai, à 165 millions de dollars ou 1,38 dollar par action. En données ajustées, il a atteint 1,45 dollar par action. Les ventes trimestrielles de Foot Locker, de leur côté, ont augmenté de 1,2% à 2,025 milliards de dollars. En comparable, elles ont baissé de 2,8%. Le consensus FactSet prévoyait un bénéfice par action ajusté de 1,25 dollar, un chiffre d'affaires de 1,96 milliard et une baisse des ventes en données comparables de 3,9%.

LIONS GATE
Lions Gate a enregistré une croissance de 48,2% de son bénéfice net au quatrième trimestre, clos fin mars, à 91,3 millions de dollars ou 41 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe de médias ressort à 25 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de Lions Gate a baissé de 17% à 1,04 milliard de dollars.

MONSANTO
Bayer réduit ses prétentions. Le groupe chimique allemand, en passe de racheter Monsanto, a réduit sa prévision de synergies liées à la fusion en raison des cessions d'actifs contraintes par les autorités réglementaires. Il attend désormais de l'opération un gain d'Ebitda de 1,2 milliard de dollars par an à l'horizon 2022 contre 1,5 milliard auparavant.