Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Le rebond se confirme, mais reste timide

AOF - 31 juillet 2018


(AOF) - Les marchés américains confirment leur rebond à l'approche de la mi-séance, mais celui-ci reste limité et devrait le rester. Les investisseurs ont en effet prochainement deux rendez-vous d'importance : les résultats d'Apple après la clôture et la décision de la Fed demain soir. Les statistiques du jour ont donné l'image d'une économie dont la vigueur ne se dément pas, sans pour autant que l'inflation accélère. Du côté des résultats, ceux de Pfizer sont bien accueillis. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,45% à 25 420,67 points et le Nasdaq Composite progresse de 0,49% à 7 667,57 points.

Pfizer apparaît parmi les principales progressions de l’indice Dow Jones grâce à des profits trimestriels plus importants que prévu. L’action du groupe pharmaceutique gagne 1,53% à 39,18 dollars. Il a aussi annoncé que son budget de R&D serait finalement compris entre 7,7 et 8,1 milliards de dollars contre une précédente fourchette de 7,4 à 7,9 milliards de dollars. Son PDG, Ian Read, anticipe toujours l’approbation de 25 à 30 médicaments d’ici à 2022, dont jusqu’à 15 blockbusters.

Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, l’indice de confiance des ménages du Conference Board a progressé de 0,3 point à 127,4 en juillet. Il était anticipé à 126, selon le consensus Reuters.

Aux Etats-Unis, l’indice des directeurs d’achat de la région de Chicago est ressorti à 65,5 en juillet, dépassant le consensus Reuters s’élevant à 62,3 et son niveau de juin : 64,1.

L’indice S&P Case-Shiller, qui mesure les prix dans les 20 principales agglomérations américaines, a augmenté de 6,5% sur un an en mai, dépassant légèrement le consensus Reuters de +6,4%. Il avait progressé de 6,7% en avril.

Les revenus des ménages ont augmenté de 0,4% en juin aux Etats-Unis, ressortant en ligne avec les attentes. Ils avaient déjà progressé de 0,4% en mai. Leur consommation a, elle, progressé aussi de 0,4% après une augmentation de 0,5% en mai.

L'indice des prix à la consommation PCE, la mesure préférée de l'inflation de la Fed, a progressé de 2,2% en juin en rythme annuel. Retraité des éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation, il a augmenté de 1,9% alors que la Réserve fédérale cible 2%. Le consensus était de +2%. Il était déjà de 1,9% en mai. 

Les valeurs à suivre aujourd'hui


APPLE

Les valeurs technologiques étant sous pression depuis plusieurs jours, les résultats trimestriels d'Apple dévoilés ce soir seront un test d'importance. Les investisseurs sont nerveux depuis l'annonce des résultats de Facebook, qui a perdu 120 milliards de capitalisation en quelques heures. Les profits record annoncés par Amazon vendredi n'ont pas rassuré. Ce trimestre, Apple cible des revenus compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars contre un consensus de 52,34 milliards. Wall Street vise aussi un bénéfice par action de 2,18 dollars et 42 millions d'iPhone vendus.

CBS
CBS est en train de sélectionner un conseiller juridique pour conduire une enquête indépendante sur les soupçons de harcèlement sexuel visant le PDG Leslie Moonves. En même temps que cette annonce, CBS a indiqué que son assemblée générale, prévue initialement le 10 août, est reportée à une date inconnue. Enfin, le groupe de médias versera un dividende de 18 cents par action, payable le 1er octobre.

KKR

KKR a cédé sa participation de 18,2% au capital de Saba Infraestructuras à son principal actionnaire, Criteria Caixa. Saba est un gestionnaire de parkings qui a réalisé en 2017 un Ebitda de 100 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 213 millions. Entré au capital en 2011, monté d'un cran supplémentaire en 2012, KKR a surtout soutenu l'internationalisation du groupe au Portugal, en Italie et au Chili.

LIBERTY GLOBAL

Liberty Global a finalisé la cession de ses activités autrichiennes, sous la marque UPC Austria, à T-Mobile Autriche, filiale de Deutsche Telekom, pour 1,9 milliard d'euros (2,2 milliards de dollars). Après paiement des dettes d'UPC Austria, le produit net de la cession s'élèvera à 900 millions d'euros (1,1 milliard de dollars). Liberty Global va utiliser ces fonds pour accroitre son programme de rachat d'actions de 500 millions de dollars, le portant à 2,5 milliards de dollars. Le solde va permettre de refinancer de la dette.

PFIZER

Le groupe pharmaceutique Pfizer a présenté une performance trimestrielle meilleure que prévu. Au deuxième trimestre, son bénéfice net a augmenté de 26% à 3,87 milliards de dollars, soit 65 cents par action. Le bénéfice par action passe à 81 cents si l'on retire les éléments exceptionnels, dépassant ainsi de 7 cents le consensus Reuters. Ses revenus ont progressé de 4% à 13,466 milliards de dollars alors que Wall Street visait 13,31 milliards.

PROCTER & GAMBLE

Procter & Gamble affiche un bénéfice net en baisse de 15% au quatrième trimestre clos fin juin, à 1,89 milliard de dollars ou 72 cents par action. En données ajustées, il ressort à 94 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de P&G a augmenté de 3% à 16,5 milliards de dollars. En organique, il a progressé d'1%. Le consensus FactSet était de 90 cents par action et 16,52 milliards de dollars de ventes. Pour l'exercice 2019 actuel, Procter & Gamble prévoit une croissance organique de ses ventes de 2 à 3%, une progression totale d'1% et un bénéfice par action ajusté en augmentation de 3 à 8%.

QUALCOMM
Le spécialiste des puces pour smartphones Qualcomm, qui a annoncé la semaine dernière son intention de procéder à des rachats d’actions pour 30 milliards de dollars d’ici la fin de l’année fiscale 2019, a donné des détails. Il a ainsi dévoilé le lancement d’une offre publique d’achat portant sur 10 milliards de dollars d’actions à un prix compris entre 60 et 67,50 dollars. Elle expire le 27 août. Le programme de rachat d’actions de 30 milliards a été annoncé car Qualcomm a renoncé à l’acquisition de son concurrent NXP Semiconductors, n’ayant pas obtenu l’autorisation de la Chine.

RALPH LAUREN
Ralph Lauren a quasiment doublé son bénéfice net au premier trimestre clos fin juin, à 109 millions de dollars ou 1,31 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice par action ressort à 1,54 dollar. Les ventes trimestrielles de Ralph Lauren ont augmenté de 3% à 1,39 milliard de dollars. A changes constants, elles ont progressé de 1%. Le consensus FactSet était de 1,36 dollar par action et 1,36 milliard de dollars.