Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Léger repli, Nike en tête

AOF - 04 septembre 2018


(AOF) - Les marchés américains évoluent en légère baisse après un peu plus de deux heures de négociation, mais la tendance ne se dégrade plus. Ils sont pénalisés par la hausse du dollar, qui gagne notamment 0,4% contre l'euro. La devise américaine bénéficie de son statut de valeur refuge dans un contexte de tensions commerciales. Du côté des valeurs, Nike est pénalisé par des appels au boycott à la suite de sa nouvelle campagne publicitaire. Vers 17h30, l'indice Dow Jones perd 0,20% à 25 913,82 points et le Nasdaq Composite 0,23% à 8 091,23 points.

Nike (-2,69% à 80 dollars) affiche la plus forte baisse de l'indice Dow Jones, sa campagne de pub pour les 30 ans de son slogan " just do it " figurant le joueur de football américain, Colin Kaepernick, ayant suscité des appels au boycott. Certains américains ont publié sur les réseaux sociaux des films où ils brûlent des chaussures de la marque au "Swoosh". L'ancien quarterback des 49ers de San Francisco est devenu une figure polarisante depuis qu'il s'est agenouillé en 2016 lors de l'hymne national pour protester contre les violences policières contre les noirs.

Les chiffres économiques du jour

La croissance du secteur manufacturier a accéléré en août à la surprise des économistes. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 61,3 contre 58,1 en juillet et un consensus Reuters s’élevant à 57,7.

Les dépenses de construction ont augmenté de 0,1% en juillet, ce qui est inférieur au consensus Reuters de 0,5%. Elles avaient reculé de 0,8% en juin, chiffre révisé de -1,1%.

L'activité dans le secteur manufacturier a ralenti en août, a annoncé IHS Markit. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 54,7 contre 55,3 en juillet.

Les valeurs à suivre aujourd'hui



JD.COM
Le groupe d’e-commerce chinois coté à Wall Street, JD.com, est attendu en repli alors que son fondateur et patron, Richard Liu, a été arrêté par la police de Minneapolis, puis relâché à la suite d’accusations de comportement sexuel inapproprié. Il a été autorisé à rentrer en Chine. Si le groupe a indiqué que ces accusations sont sans fondement, la police américaine a déclaré que ses investigations n’étaient pas terminées.

FORD
Pour tenter de se relancer, l’américain Ford Motor Company pourrait cesser de produire certains modèles, dans le cadre de sa vaste réorganisation, selon les informations du Times. Ainsi, le constructeur automobile prévoirait de mettre un terme à la production de ses modèles Mondeo, Galaxy et S-Max, rapporte le média britannique, ce qui lui permettrait de se focaliser sur les SUV, plus rentables. Ces décisions de Ford pourraient entrainer la suppression de 12% de ses effectifs dans le monde.

TESLA
Selon une source de marché, Goldman Sachs a repris le suivi du titre Tesla avec une recommandation Vendre et un objectif de cours 210 dollars.