Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - L'emploi et l'Italie ensoleillent les actions américaines

AOF - 01 juin 2018


(AOF) - Wall Street débute le mois de juin en trombe. Les actions américaines sont soutenues par l'amélioration du climat politique en Italie liée à la formation d'un gouvernement à Rome. Les investisseurs saluent également la nouvelle amélioration de l'emploi aux Etats-Unis. Les créations d'empois ont dépassé le consensus et le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau depuis 18 ans. Au chapitre des valeurs, le cours du spécialiste des tenues de yoga Lululemon fait des étincelles. Vers 17h30, le Dow Jones gagne 0,76% à 24 601,60 points tandis que le Nasdaq grimpe de 1,26% à 7 536,20 points.

Lululemon Athletica (+14,37% à 120,15 dollars) est au firmament du marché américain après avoir dévoilé un très solide début d'exercice qui lui a permis de relever ses objectifs annuels. Au premier trimestre clos fin avril, Lululemon Athletica a plus que doublé son bénéfice net, à 75,13 millions de dollars ou 55 cents par action. Hors éléments exceptionnels, il ressort à 32 cents par action. Les ventes du spécialiste des équipements de yoga ont bondi de 25% au premier trimestre, dont +20% en comparable, à 649,7 millions de dollars.

Les chiffres économiques du jour

223 000 emplois ont été créés au mois de mai. Les économistes tablaient sur 188 000 après 159 000 (chiffre révisé de 164 000) en avril. Le taux de chômage est ressorti à 3,8% contre 3,9% le mois précédent. Les économistes tablaient sur une stabilité.

L'indice ISM manufacturier a atteint en mai 58,7 contre un consensus de 58 après 57,3 en avril.

La version définitive de l'indice PMI manufacturier du mois de mai est ressorti à 56,4 après 56,5 en avril.

Les promesses de ventes immobilières ont baissé de 1,3% en avril aux Etats-Unis, après avoir augmenté de 0,6% en mars (chiffre révisé de +0,4%). Le consensus Reuters s’établissait à +0,4%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

WABERCROMBIE & FITCH
Abercrombie & Fitch a réduit sa perte nette au premier trimestre clos fin avril, ramenée de 61,7 à 42,46 millions de dollars, soit de -91 à -62 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le groupe a enregistré une perte nette de 56 cents par action sur les trois premiers mois de son exercice. Les ventes trimestrielles d'Abercrombie & Fitch ont augmenté de leur côté de 11% à 730,9 millions de dollars, dont de 5% en comparable. Le consensus Zacks anticipait une perte par action ajustée de 79 cents et des ventes de 698,3 millions de dollars.

COSTCO WHOLESALE
Costco Wholesale a fait état d'une croissance de 7,14% de son bénéfice net au troisième trimestre clos le 13 mai, à 750 millions de dollars ou 1,70 dollar par action. Le chiffre d'affaires du distributeur sous format d'entrepôt, récemment implanté en France, a augmenté sur la période de 12,1% à 32,36 milliards de dollars. En données comparable, il a progressé de 10,2%. Hors carburant et changes, il a augmenté de 7%. Le consensus Zacks était de 1,68 dollar par action et 31,77 milliards de dollars de ventes.

FCA
Fiat Chrysler Automobiles US et Waymo (une filiale de Google-Alphabet) ont annoncé hier soir qu'ils avaient étendu leur partenariat. Concrètement, Fiat Chrysler livrera jusqu'à 62 000 minivans Chrysler Pacifica hybrides à Waymo, qui étoffera ainsi sa flotte de véhicules autonomes. Cette annonce renvoie à une précédente communication réalisée en janvier dernier dans laquelle aucun chiffre précis n'avait été évoqué. La livraison des véhicules débutera fin 2018. Les termes financiers de l'opération n'ont pas été dévoilés.

FORD/GENERAL MOTORS
Le secteur automobile devrait une nouvelle fois se retrouver sous les feux de la rampe sur les marchés américains. En effet, les principaux constructeurs automobiles (Ford, General Motors et Fiat Chrysler) devraient publier leurs chiffres de ventes pour le mois de mai. Fiat Chrysler sera d'autant plus à surveiller que le constructeur italo-américain verra son nouveau plan stratégique disséqué par les investisseurs.

GAMESTOP
GameStop a signalé un changement à sa tête : Dan DeMatteo devient président exécutif du Conseil d'administration et la direction générale par intérim est assurée par Shane Kim. De plus, Rob Lloyd est promu directeur des opérations et directeur financier. Par ailleurs, au premier trimestre clos début mai, GameStop a divisé par plus de deux son bénéfice net, à 28,2 millions de dollars ou 28 cents par action. Hors éléments exceptionnels, il ressort à 38 cents. Les ventes trimestrielles de GameStop ont, elles, baissé de 5,5% à 1,93 milliard de dollars, dont -5,3% en comparable.

LULULEMON ATHLETICA
Lululemon Athletica a révisé ses objectifs 2018 (l'exercice sera clôturé fin janvier) en nette hausse. Le groupe américain prévoit désormais des ventes comprises entre 3,04 et 3,075 milliards de dollars, en croissance comparable en haut de la fourchette initiale et un bénéfice par action de 3,10 à 3,18 dollars. Sa guidance comprenait jusqu'à présent une cible de ventes de 2,98/3,02 milliards, une croissance comparable de 5 à 10% et une cible de bénéfice par action de 3/3,08 dollars.

NEWELL BRANDS
Newell Brands annonce, dans un avis déposé auprès de la SEC, les départs prochains de son directeur financier et de son directeur du Développement. Ralph Nicoletti, vice-président exécutif et directeur financier, quittera la société le 31 décembre et Richard Davies, vice-président exécutif et directeur du Développement, fera ses valises le 30 juin.

VMWARE
Le spécialiste des solutions de virtualisation VMWare a présenté des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre, clos début avril. Le groupe a vu son bénéfice net bondir de 972 millions de dollars, soit 2,29 dollars par action, contre respectivement 245 millions de dollars et 59 cents un an auparavant. Il a été dopé cette année par la plus-value de 781 millions de dollars réalisée lors de l'introduction en Bourse de Pivotal Software. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,26 dollar, soit 12 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters.

WORKDAY
Le spécialiste des solutions Cloud dans le domaine de la finance et des ressources humaines Workday a dévoilé des résultats en ligne avec les attentes. Au premier trimestre, clos fin avril, le groupe a essuyé une perte nette de 74,41 millions de dollars, soit 35 cents par action, contre une perte de 64 millions de dollars, représentant 31 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le groupe a enregistré un bénéfice par action de 33 cents, conformément aux anticipations.