Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Les marchés américains évoluent en ordre dispersé

AOF - 22 juin 2018


(AOF) - Les marchés américains évoluent en ordre dispersé à la mi-séance, alors qu’une nouvelle saillie de Donald Trump vient de raviver les tensions commerciales et que les valeurs pétrolières sont bien orientées. Le président américain a menacé par tweet d'instaurer des droits de douane de 20% sur l’intégralité des voitures européennes importées aux Etats-Unis. Par ailleurs, l’Opep a convenu d’une hausse modérée de la production de pétrole, conduisant les prix de l’or noir (et donc les grandes majors) à s’en réjouir. Vers 17h30, le S&P 500 avance de 0,34%, tandis que le Nasdaq cède 0,25%.

AT&T (+0,41% à 31,73 dollars) a dévoilé quelques éléments de perspectives concernant son deuxième trimestre dont il publiera les résultats définitifs le 24 juillet au soir. L'opérateur télécoms, qui vient d'avaler Time Warner, prévoit une croissance de 700 000 forfaits de sa base d'abonnés mobiles au Mexique. Elle avait progressé de 543 000 unités sur les trois premiers mois de l'exercice. Cependant, précise AT&T, "le renforcement du dollar et la volatilité des devises vont mettre la pression sur nos activités internationales".

Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite est ressorti à 56 en juin, contre 56,6 en mai. Dans le détail, le PMI flash Manufacturier est passé de 56,4 à 54,6 et le PMI Services de 56,8 à 56,5.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BANQUES AMÉRICAINES

La Fed américaine a dévoilé des résultats positifs pour les stress tests qu'elle a fait passer aux 35 plus grosses banques américaines. "Les principaux établissements du pays sont bien capitalisés et seraient capables d'assurer le financement des ménages et des entreprises en cas de sévère récession", assure la Réserve fédérale. Dans le cas où le chômage bondirait de 6 points à 10%, les pertes cumulées des 35 banques majeures atteindraient 578 milliards de dollars et leur ratio de solvabilité CET 1 passerait de 12,3 à 7,9%.

FRONTIER COMMUNICATIONS

Frontier Communications a annoncé la démission de son vice-président exécutif et directeur financier R. Perley McBride à compter du 1er septembre. La recherche de son successeur est en cours.


PAYPAL HOLDINGS
L’américain Paypal Holdings a annoncé hier soir l'acquisition de Simility pour 120 millions de dollars en cash. Simility est une société spécialisée dans la prévention de la fraude et de la gestion des risques sur internet. L’opération devrait être finalisée d’ici la fin du troisième trimestre 2018. Il s’agit de la quatrième acquisition réalisée par Paypal sur le mois écoulé.

QUALCOMM

Qualcomm a signé un accord de coopération avec France Brevets, société au service de la valorisation et de la protection des innovations technologiques à fort potentiel en Europe, pour favoriser le développement de l'innovation et l'émergence de la 5G en Europe. Au travers de cet accord, France Brevets et Qualcomm ont pour objectif d'ouvrir la voie aux transferts de technologie créateurs de valeur dans le domaine de la 5G et de soutenir la croissance et l'innovation au sein des PME, ETI et universités en Europe, en favorisant le renforcement d'un écosystème d'innovation ouverte.


RED HAT
Red Hat a annoncé un programme de rachat de ses propres actions d'1 milliard de dollars. Il prendra la suite de l'actuel programme, d'un milliard également, qui s'achève à la fin du mois. Par ailleurs, le propriétaire du système d'exploitation Linux a dévoilé un bénéfice net de 113,19 millions de dollars au titre de son premier trimestre clos fin mai, en croissance de 50%. Ramené au nombre d'actions Red Hat, il ressort à 59 cents. Hors éléments exceptionnels, le groupe affiche un bénéfice par action de 72 cents.