Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Nouveau record pour le Nasdaq

AOF - 24 juillet 2018


(AOF) - Les marchés actions américains sont en hausse à la mi-séance. Les investisseurs sont rassurés par les résultats de bonne facture dévoilés par des multinationales opérant dans des secteurs d'activité aussi variés que la santé (Biogen, Eli Lilly), la technologie (Alphabet), la publicité (IPG), l'industrie (United Technologies) ou les biens de grande consommation (3M). Soutenu par Alphabet (Google), le Nasdaq a atteint un nouveau record à 7 928,79 points. Il progresse vers 17h30 de 0,44% à 7 876,56 points. Le Dow Jones grimpe, lui, de 0,68% à 25 215,47 points.

L'amende record de 5,07 milliards de dollars infligée par l’Europe pour abus de position dominante pour Android n'a pas empêché Alphabet, société-mère de Google, de générer d'importants profits au deuxième trimestre. Ces résultats de qualité permettent à l’action de la célèbre firme Internet d'inscrire un nouveau plus haut historique en progressant de 4,08% à 1 260,4 dollars. Le titre dispose encore d’un potentiel de progression, affirment les analystes qui sont nombreux à avoir relevé aujourd'hui leur objectif : Credit Suisse de 1 330 à 1 375 dollars et JPMorgan de 1 205 à 1 440 dollars.

Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, l'indice PMI Composite IHS-Markit est ressorti en première estimation à 55,9 au mois de juillet, au plus bas depuis trois mois. Il était de 56,2 en juin. Dans les services, l'indice s'est établi à 56,2 en juillet, également au plus bas depuis trois mois après 56,5 en juin. Enfin, l'indice d'activité manufacturière a atteint 55,5 en juillet, au plus haut depuis deux mois après 55,4 en juin.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALPHABET (Google)
Alphabet, société-mère de Google, a présenté hier soir des comptes meilleurs que prévu, une fois retraité de l'impact de l'amende de 5,07 milliards de dollars infligée par l'Europe pour abus de position dominante pour Android. En dépit de cette lourde amende, la célèbre firme Internet a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net de 3,195 milliards de dollars, soit 4,54 dollars par action, à comparer avec un bénéfice net de 3,52 milliards de dollars, soit 5,01 dollars par action, un an plus tôt.

BIOGEN
Biogen a relevé son objectif de bénéfice annuel dans le sillage de résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce notamment à la forte demande pour son traitement contre l'amyotrophie spinale (SMA), le Spinraza. La biotech américaine table désormais sur un bénéfice par action 2018, hors éléments exceptionnels, compris entre 24,9 et 25,5 dollars, contre entre 24,20 et 25,20 dollars auparavant. Le bénéfice net au deuxième trimestre est ressorti à 866,6 millions de dollars, contre 862,8 millions un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, il atteint 5,8 dollars par action.

BOEING
Boeing a annoncé hier soir la livraison à Jeju Air de son premier avion Next-Generation 737-800. Il s'agit du premier appareil des trois commandés par la compagnie low cost sud-coréenne. Ainsi, Jeju Air devient la première compagnie low cost en Corée du Sud à posséder et opérer un avion Next-Generation 737-800.

ELI LILLY
Eli Lilly a annoncé la scission de son activité de santé animale Elanco pour l'introduire en Bourse. Le groupe pharmaceutique américain a également relevé sa prévision de bénéfice annuel dans le sillage de résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce notamment à ses antidiabétiques Trulicity et Humalog. Le laboratoire vise désormais un BPA ajusté 2018 compris entre 5,4 et 5,5 dollars, contre entre 5,1 et 5,2 dollars précédemment. Pour le deuxième trimestre, son BPA ajusté a atteint 1,5 dollar, contre un consensus de 1,3 dollar.

GUESS
Guess a signé un accord avec Alipay, la plateforme de paiement mobile d'Ant Financial Services, la filiale de services financiers d'Alibaba. Ainsi, les clients chinois pourront payer leurs achats chez Guess via Alipay dans plus de 50 magasins de l'enseigne.

HARLEY DAVIDSON
Harley Davidson a publié des résultats supérieurs aux attentes pour son deuxième trimestre 2018, mais prévenu que la hausse des droits de douane en Europe pèserait sur ses marges sur l'ensemble de l'année. Dans le détail, le fabricant américain de motos a engrangé un bénéfice net de 242,3 millions de dollars lors du deuxième trimestre, soit 1,45 dollar par action. Ces performances sont à comparer avec un bénéfice de 258,9 millions de dollars, soit 1,48 dollar par action, un an plus tôt.

INTERPUBLIC GROUP
Interpublic Group (IPG) a relevé sa cible de croissance organique pour cette année. Il ciblait jusqu'à présent le haut d'une fourchette 2/3% et vise désormais 4 à 4,5% de croissance organique pour ses revenus. Le groupe de publicité anticipe toujours une amélioration de 60 à 70 points de base de sa marge opérationnelle. Au deuxième trimestre, IPG a vu son bénéfice net croitre de 35,3% à 145,8 millions de dollars ou 37 cents par action. Hors éléments exceptionnels, il ressort à 43 cents par action. Le chiffre d'affaires d'Interpublic a augmenté de 9,4% à 2,39 milliard de dollars.

3M
3M a relevé ses prévisions annuelles "pour refléter le plein impact des récentes cessions des activités Communications qui n'était pas intégrées dans les précédentes guidances". Le groupe vise désormais un bénéfice par action compris entre 9,08 et 9,38 dollars par action contre une précédente guidance de 8,68 à 9,03 dollars. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action de 3M devrait ressortir entre 10,20 et 10,45 dollars contre une précédente prévision de 10,20 à 10,55 dollars. La société a maintenu son objectif d'une croissance organique de ses ventes de 3 à 4%.

UNITED TECHNOLOGIES
United Technologies Corp (UTC) a publié des résultats supérieurs aux attentes pour son deuxième trimestre 2018 et relevé ses objectifs pour l’ensemble de l’année. Ainsi, le conglomérat américain a engrangé un bénéfice net de 2,04 milliards de dollars lors du deuxième trimestre 2018, soit 2,56 dollars par action, contre 1,44 milliard ou 1,80 dollar par action un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice ajusté ressort à 1,97 dollar lors du deuxième trimestre 2018, là où le consensus FactSet anticipait 1,86 dollar.

VERIZON
Verizon a indiqué prévoir une croissance comprise entre 0 et 5% (low-to-mid single-digit) de son chiffre d'affaires annuel. Sa précédente guidance était de seulement "low single-digit". Au deuxième trimestre, Verizon a vu son bénéfice net reculer de 5,2% à 4,24 milliards de dollars ou 1 dollar par action. En données ajustées, il s'affiche à 1,20 dollar par action. Le chiffre d'affaires trimestriel de Verizon a augmenté de 5,4% à 32,2 milliards de dollars. Le consensus FactSet était de 1,14 dollar par action et 31,8 milliards de dollars.

WHIRLPOOL
Whirlpool a abaissé ses prévisions annuelles de bénéfice par action et de génération de cash. Le fabricant d'appareils électroménagers vise désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 14,20 et 14,80 dollars contre une précédente guidance de 14,50 à 15,50 dollars. Il incrimine notamment des perspectives de hausse des coûts plus élevées et des performances plus faible qu'attendu dans la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique. Whirlpool a aussi averti que son cash issu des activités opérationnelles atteindra environ 1,5 milliard de dollars et non 1,7 à 1,8 milliard comme prévu auparavant.