Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Thanksgiving et le Black Friday font grimper les marchés américains

AOF - 24 novembre 2017


(AOF) - Après un jour férié hier pour cause de Thanksgiving, les marchés actions américains sont en hausse à l'approche de la mi-séance qui marquera également la clôture en raison de cette importante fête Outre-Atlantique. L'humeur est d’ailleurs à l’optimisme puisque les investisseurs préfèrent ignorer les mauvais chiffres du PMI américain - au plus bas depuis 4 mois - pour se concentrer sur les valeurs du secteur de la Distribution qui bénéficient de la fête chrétienne et du Black Friday. Le Dow Jones gagne 0,23% à 23 579,74 points et le Nasdaq est en hausse de 0,31% à 6 406,18 points.

Teva gagne 0,94% à 13,61 dollars à Wall Street, soutenu par la spéculation d'une restructuration de grand ampleur. Le numéro un mondial des génériques envisagerait de supprimer de 20 à 25% de ses 6 860 salariés en Israël ainsi que plus de 10% de ses 10 000 employés aux Etats-Unis. Des suppressions de postes seraient également prévues en Europe, où le laboratoire pharmaceutique emploie plus de 24 000 personnes, selon le quotidien économique Calcalist.

Les chiffres économiques du jour

Wall Street fermera de manière anticipée, à 19h00 heure française.

L'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite publié par IHS-Markit pour les États-Unis est tombé en novembre à 54,6 contre 55,2 en octobre, au plus bas depuis quatre mois. Dans le détail, l'indice flash PMI Services est passé de 55,3 à 54,7 - également un plus bas de quatre mois - et l'indice Manufacturier a baissé à 53,8 (54,6 en octobre), au plus bas depuis deux mois.

 

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CBS / DISH NETWORK
Dish Network a trouvé un accord avec le groupe de médias CBS pour permettre à ses abonnés d'avoir de nouveau accès aux chaines CBS Sports Network, Pop, et Smithsonian Channel. Les termes de l'accord n'ont pas été dévoilés. Mardi dernier, Dish avait annoncé que CBS avait décidé de bloquer cet accès aux abonnés du groupe dans 26 Etats américains. Selon Dish Networks, l'enjeu pour CBS était de renégocier les frais de rediffusion de ses programmes.

TEVA
Dans la tourmente, Teva tranche dans le vif. Le numéro un mondial des génériques envisagerait de supprimer de 20 à 25% de ses 6 860 salariés en Israël ainsi que plus de 10% de ses 10 000 employés aux Etats-Unis. Des suppressions de postes seraient également prévues en Europe, où le laboratoire pharmaceutique emploie plus de 24 000 personnes, selon le quotidien économique Calcalist.