Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Une statistique décevante alourdit la tendance

AOF - 13 avril 2018


(AOF) - Bien orientés à l'ouverture, les marchés américains se sont retournés à la baisse, dans le sillage d’un indicateur macroéconomique décevant. Ainsi, la première estimation de l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan est ressortie à 97,4 en avril, bien en dessous des attentes du consensus (100,5). En parallèle, les publications de JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo, d’abord favorablement accueillies, se trouvent désormais dédaignées. Les dossiers géopolitiques (Syrie) et commerciaux (Chine) sont relégués en arrière-plan. Vers 17h30, le S&P cède 0,1% et le Nasdaq -0,19%

Annoncée en hausse avant l’ouverture des marchés, JPMorgan (-1,76% à 111,dollars) a finalement pris le chemin de la baisse en dépit de résultats records au premier trimestre. Son bénéfice net a enregistré un bond de 35% à 8,712 milliards de dollars, soit 2,37 dollars par action, grâce à la baisse de l’impôt sur les sociétés aux Etats-Unis. Son taux d’imposition effectif s’est élevé à 18,3% contre 23% un an plus tôt.

Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, la première estimation de l'indice de confiance du consommateur, mesuré par l'Université du Michigan, est ressortie à 97,8 en avril, après 101,4 en mars. Le consensus Reuters tablait sur 100,5.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BROADCOM
Broadcom va mener à bien un programme de rachat d'actions de 12 milliards de dollars d'ici au 3 novembre 2019. "Nous maintenons notre politique de rendre 50% de notre cash flow disponible à nos actionnaires sous la forme de dividendes tout en ajoutant la possibilité d'utiliser le reste non seulement pour réaliser des acquisitions mais aussi pour racheter des actions de manière opportuniste", a indiqué Tom Krause, le directeur financier de Broadcom.

CATERPILLAR
Caterpillar a nommé Bob De Lange à la présidence de sa division Customer & Dealer Support, en remplacement de Rob Charter dont le départ à la retraite a été annoncé mardi dernier. De Lange est remplacé à la tête de la division Construction par Tom Pellette qui dirigeait jusque-là le pôle Energie et transport. Ce dernier tombe dans l'escarcelle de Ramin Younessi qui fait ainsi son entrée au Comex de Caterpillar.

CITIGROUP
Citigroup a présenté des résultats meilleurs que prévu au titre du premier trimestre. Sur cette période, la banque américaine a engrangé un bénéfice net en progression de 13% à 4,62 milliards de dollars, soit 1,68 dollar par action. Il est ressorti au-dessus du consensus Thomson Reuters de 1,61 dollar. Ses résultats ont bénéficié de la réduction du taux d'imposition aux Etats-Unis, mais aussi de la bonne performance de la banque de détail, dont les résultats ont bondi de 40% à 1,39 milliard.

FORD MOTOR COMPANY
La situation reste difficile pour Ford en Chine. Le constructeur automobile vient d'y constater un recul de ses ventes de 11% à 83 666 véhicules pour le mois de mars 2018, en comparaison de mars 2107. Le groupe américain a réaffirmé que les SUV (véhicules utilitaire sport) et les véhicules de luxe représenteront les clefs de sa stratégie cette année dans l'Empire du Milieu. Pour rappel, Ford avait annoncé le départ surprise de Jason Luo, le responsable de sa branche chinoise, fin janvier.

GENERAL MOTORS
Dan Amman, président de General Motors (GM), a réaffirmé à Reuters qu'il fallait parvenir d'ici le 20 avril à un accord sur une restructuration financière à long terme des activités de GM en Corée du Sud pour leur éviter un probable dépôt de bilan. Le constructeur automobile américain confirme ainsi la position prise à la fin du mois de mars. Le bras de fer se poursuit donc avec les syndicats et le gouvernement coréen.

JPMORGAN
Première banque américaine à dévoiler ses comptes du premier trimestre, JPMorgan a fait mieux qu’attendu. Son bénéfice net a enregistré un bond de 35% à 8,712 milliards de dollars, soit 2,37 dollars par action. Il s’agit d’un bénéfice record, qui a bénéficié de la baisse du taux d’imposition aux Etats-Unis. Le consensus Thomson Reuters s’élevait à 2,28 dollars. Ses revenus ont progressé de 10% à 28,52 milliards de dollars, dépassant également les attentes du marché : 27,66 milliards de dollars.

TESLA

" Tesla sera rentable et positif au niveau du cash flow aux troisième et quatrième trimestres, donc pas besoin de lever des fonds ", a tweeté Elon Musk, le dirigeant de Tesla. Il répondait à un article de " The Economist " évoquant un besoin de nouveaux financements cette année à hauteur de 2,5 à 3 milliards de dollars sur la base des estimations du broker Jefferies. " The Economist avait l'habitude d'être ennuyeux, mais intelligent avec un mauvais esprit cinglant. Maintenant, ils sont juste ennuyeux (soupir) ", a ajouté Elon Musk.

WELLS FARGO
Wells Fargo a dévoilé des résultats en hausse au premier trimestre, bénéficiant comme ses concurrents JPMorgan et Citigroup de la baisse des impôts sur les sociétés. Sur cette période, le numéro un américain du crédit immobilier a réalisé un bénéfice net de 5,936 milliards de dollars, soit 1,12 dollar par action, contre 5,634 milliards de dollars, soit 1,03 dollar par action. Il est supérieur au consensus Reuters de 1,07 dollar. Dans le même temps, son produit net bancaire a reculé d'un peu moins de 1% à 21,9 milliards de dollars alors que Wall Street visait 21,75 milliards.