Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street marque le pas avant les minutes de la Fed, HPE décroche

AOF - 22 novembre 2017


(AOF) - Le rebond des indices actions américains entamé sur les deux dernières séances, qui a amené Wall Street à de nouveaux sommets, perd de la vigueur aujourd'hui, dans l'attente de la publication des minutes du dernier comité de politique monétaire de la Fed. Les investisseurs n'en attendent pas grand chose mais prennent l'évènement comme prétexte pour tenter quelques prises de bénéfices. D'autre part, les statistiques du jour - baisse des commandes de biens durables et de la confiance du consommateur - n'incitent pas à la prise de risques supplémentaires. Le Dow Jones lâche 0,1% et le S&P 0,02%.

Hewlett Packard Enterprise (-8,99% à 12,86 dollars) affiche la plus forte baisse de l'indice S&P 500 sous le coup d'une double mauvaise nouvelle. Sa directrice générale, Meg Whitman, quittera son poste en début d'année prochaine et les perspectives dévoilées pour l'exercice en cours ne sont pas à la hauteur des attentes. Âgée de 61 ans, Meg Whitman avait pris la tête de Hewlett Packard en septembre 2011 et scindé en deux la société informatique en novembre 2015.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice définitif de la confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan est ressorti à 98,5 en novembre. Le consensus le donnait à 98 après qu'il ait atteint 100,7 en octobre.

Aux Etats-Unis, 239 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière après 252 000 (révisé de 249 000) la semaine précédente et un consensus Reuters de 240 000.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables, considérées comme un indicateur avancé de l'investissement des entreprises, ont baissé de 1,2% en octobre. Elles avaient augmenté de 2,2% le mois précédent et le consensus Reuters les voyaient en hausse de 0,3%. Hors secteur du transport, les commandes de biens durables ont progressé de 0,4% en octobre après +1,7% en septembre et +0;5% de consensus.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

DEERE & CO
Deere & Co a vu son bénéfice net bondir de 79% au quatrième trimestre, clos fin octobre, pour atteindre 510,3 millions de dollars, soit 1,57 dollar par action. Le chiffre d'affaires du fabricant de matériel agricole a augmenté de son côté de 23% à plus de 8 milliards de dollars. Il intègre les revenus issus aussi des services financiers alors que les analystes basent plutôt leurs estimations sur les seules ventes de matériel : ces dernières se sont élevées à plus de 7 milliards au quatrième trimestre, en croissance de 26%.

GUESS
Guess a relevé ses estimations de bénéfice par action ajusté pour son exercice 2017/2018, clos fin janvier, désormais attendu dans une fourchette 56/63 cents contre 52/60 cents précédemment. En revanche, sa croissance à changes constants pourrait être moins importante que prévu initialement puisque la borne haute de la fourchette d'estimation a été abaissée de 5,5% à 4,5%, la borne basse restant à 4%.

HEWLETT PACKARD ENTERPRISE
Hewlett Packard Enterprise reculait nettement lors des cotations d’après Bourse après l’annonce du départ de sa directrice générale, Meg Whitman, qui sera remplacée par son numéro deux, Antonio Neri, le 1er février. Âgée de 61 ans, elle avait pris la tête de Hewlett Packard en septembre 2011 après avoir été la patronne d’eBay. Elle a scindé la société informatique en novembre 2015, avec d’un côté Hewlett Packard Enterprise, spécialisée dans la vente de matériel et de services informatiques, et de l’autre HP Inc, qui regroupe les ordinateurs personnels et les imprimantes.

Hewlett-Packard Enterprise a également publié un bénéfice net trimestriel légèrement supérieur aux attentes mais des prévisions décevantes. Au quatrième trimestre, le groupe américain spécialisé dans les matériels et services pour entreprises a dégagé un bénéfice net de 524 millions de dollars, soit 32 cents par action, contre 302 millions de dollars ou 18 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 31 cents, 3 cents de plus que le consensus. Le chiffre d'affaires a progressé de 5% à 7,66 milliards de dollars, là où les analystes tablaient sur 7,77 milliards.

SALESFORCE
Le fournisseur de solutions de gestion de la relation client à distance Salesforce est attendu en repli à Wall Street en raison de perspectives décevantes. Au quatrième trimestre, le bénéfice par action ajusté est prévu entre 32 et 33 cents pour des ventes en progression de 22% à 23%, soit entre 2,801 et 2,811 milliards de dollars. Le consensus Thomson Reuters est de respectivement 34 cents et 2,81 milliards de dollars.