Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street ne boude pas son plaisir après les bons chiffres de l’emploi

AOF - 09 mars 2018


(AOF) - Les marchés américains accélèrent leurs gains, dans le sillage de chiffres de l’emploi dépassant les attentes. Ainsi, en février, les Etats-Unis ont créé 313 000 postes, là où les économistes n’en attendaient que 200 000. De plus, le salaire moyen est ressorti à +2,6% en rythme annuel pour un consensus de +2,8%. Les craintes des investisseurs concernant une accélération de l’inflation sont donc retombées d’un coup. Le mois dernier, la nette hausse de cet indicateur avait fait plonger les marchés. Vers 17h30, le S&P 500 s’adjuge 1,13% et le Nasdaq 1,23%.

Mattel et Hasbro ne jouent plus : leurs titres chutent respectivement de 6% et 3% sur les marchés américains. La faute à Toys ‘R' Us, l'un de leur plus important client, qui préparerait sa liquidation judiciaire aux Etats-Unis, selon les informations de Bloomberg. Le distributeur de jouet a en effet échoué pour le moment à parvenir à un accord avec ses créanciers, permettant de sortir de la procédure actuelle de sauvegarde, poursuit le média américain. D'autant plus qu'aucun repreneur éventuel n'a encore émergé, souligne Bloomberg.Pour sa part, Reuters ajoute que les discussions avec les créanciers se poursuivent et qu'aucune décision n'a été encore prise. Plusieurs solutions resteraient envisagées, parmi lesquelles celle d'une reprise, selon l'agence de presse. Barclays n'a pas pris le risque d'attendre une issue favorable à ces difficultés. Le broker a d'ores et déjà dégradé son conseil de Pondération en ligne à Sous pondérer sur le titre Mattel. Game Over ?

Les chiffres économiques du jour


Les Etats-Unis ont créé 313 000 postes en février, un chiffre bien supérieur au consensus Reuters de 200 000. Le chiffre de janvier a été revu en hausse de 200 000 à 239 000. Le taux de chômage est, lui, resté stable à 4,1%, contre une anticipation du marché de 4%. Pour sa part, le salaire moyen est ressorti à +0,1% en rythme mensuel pour un consensus +0,2%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BOEING

BOEING a retenu LORD pour les systèmes de commandes du cockpit du 737 MAX. L'américain LORD Corporation concevra et produira le module automanette pour le Boeing 737 MAX. La commande de cockpit sera conçue et fabriquée sur le site de LORD Electromechanical Solutions à Saint-Vallier en France et à Cambridge Springs, en Pennsylvanie (USA). Le développement des systèmes de commandes de cockpit se déroulera durant les quelques prochaines années avec le début de la production programmé en 2020.

FORD

La situation ne s'améliore pas pour Ford en Chine. Le constructeur automobile vient d'y constater un recul de ses ventes de 30% à 47 883 véhicules pour le mois de février 2018, en comparaison de février 2107. Le mois dernier, le groupe américain indiquait que les SUV (véhicules utilitaire sport), les véhicules de luxe et les utilitaires représenteront les clefs de sa stratégie cette année dans l'Empire du Milieu. Pour rappel, Ford avait annoncé le départ surprise de Jason Luo, le responsable de sa branche chinoise, fin janvier.


NETFLIX

Barack Obama est en discussions avancées avec Netflix afin de produire une série d'émissions haut de gamme, affirme le New York Times, qui cite des sources proches des discussions. Le nombre des épisodes et leur format n'ont pas encore été décidés. Le service de streaming aurait proposé un contrat pour des contenus exclusifs à l'ancien président et à sa femme, Michelle. Il n'aurait pas l'intention d'utiliser ses émissions pour répondre à Donald Trump ou à ses critiques dans le camp conservateur, mais pour mettre en avant des récits, qui soient source d'inspiration.


QUALCOMM
Dans sa défense tout azimut de son rachat de Qualcomm, Broadcom a promis, dans une lettre au Congrès qu’il ne céderait aucun actif critique pour la sécurité nationale américaine si son projet d’acquisition du spécialiste des puces pour smartphones était approuvé. Et rappelant, que bien évidemment, toute cession d’actifs à des sociétés étrangères seraient soumise à une évaluation du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS).

TESLA
Tesla a annoncé hier soir le départ de son directeur de la comptabilité, Eric Branderiz pour « raisons personnelles ». Le constructeur de voitures électriques haut de gamme n’a pas communiqué pour le moment concernant un éventuel successeur.