Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF Wall Street - Wall Street tente de préserver ses gains, les taux longs reviennent au-dessus de 3%

AOF - 01 août 2018


(AOF) - Wall Street tente de prolonger sa hausse entamée hier, dans le sillage d'un Apple en grande forme et de valeurs financières qui commencent à réagir à la progression des taux longs. Ces derniers gagnent 5 points de base et sont repassés au-dessus de 3% pour la première fois depuis fin mai. Les investisseurs attendent le verdict de la Fed, ce soir à 20h, qui devrait maintenir ses taux inchangés et confirmer son rythme de resserrement. Côté statistiques, les chiffres du jour ne s'imposent pas vraiment comme des catalyseurs pour les actions. Le Dow Jones gagne 0,03% à 25 423 pts et le S&P 0,08%.

Apple se rapproche de la barre symbolique des 1 000 milliards de dollars de capitalisation jamais encore atteinte, à la faveur de résultats trimestriels meilleurs que prévu. Plus forte hausse de l’indice Dow Jones, le fabricant de l’iPhone pèse désormais un peu plus de 980 milliards en Bourse en progressant de 5,06% à 199,92,34 dollars. L’action devra atteindre 203 dollars pour que le cap des 1 000 milliards de dollars soit atteint. Une réussite boursière que le groupe doit au formidable succès commercial de ses iPhone.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice ISM Manufacturier de juillet est tombé à 58,1 contre un consensus Reuters de 59,5. Il avait atteint 60,2 en juin.

Aux Etats-Unis, les dépenses de construction ont baissé de 1,1% en juin après avoir progressé de 1,3% (révisé de +0,4%) en mai. Le consensus Reuters les donnait en hausse de 0,3%.

Aux Etats-Unis, l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Manufacturier d'IHS-Markit est ressorti à 55,3 en juillet après 55,4 en juin.

Aux Etats-Unis, 219 000 postes ont été créés dans le secteur privé en juillet, révèle l'enquête mensuelle ADP. En juin, ils s’établissaient à 181 000 (révisé de 177 000). Le consensus Reuters s’inscrivait à 185 000 pour juillet. 

Les valeurs à suivre aujourd'hui


ANADARKO
Anadarko Petroleum a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, à hauteur de 29 millions de dollars ou 5 cents par action. A la même période de l'exercice précédent, le groupe pétrolier essuyait un perte de 415 millions. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action d'Anadarko ressort à 54 cents, à comparer avec un consensus Zacks de 60 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel du groupe a, de son côté, augmenté de 21,17% à 3,29 milliards. Le consensus le donnait à 2,98 milliards.

APPLE
Les résultats d'Apple étaient encore plus attendus que d'habitude après plusieurs séances difficiles pour les valeurs technologiques dans le sillage de la performance décevante de Facebook. Le fabricant de l'iPhone a rassuré en présentant des résultats et des perspectives supérieurs aux attentes. Au troisième trimestre, clos fin juin, de son exercice 2018, Apple a généré un bénéfice net en progression de 32,1% à 11,52 milliards de dollars, soit 2,34 dollars par action.

BAIDU
Le groupe technologique chinois coté à Wall Street, Baidu, a présenté des résultats plus élevés qu'anticipés. Au deuxième trimestre, il a généré un bénéfice net de 6,7 milliards de yuans (961 millions de dollars), soit 18,14 yuans par action (2,74 dollars) contre 4,41 milliards ou 11,31 yuans par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 3,18 dollars, bien supérieur au consensus Zachs de 2,63 dollars.

DROPBOX
Jefferies a relevé sa recommandation de Conserver à Acheter et maintenu son objectif de cours de 32 dollars sur DropBox. Le bureau d’études a pris cette décision en raison de la valorisation de la société, qui s’échange sur la base d’une valeur d’entreprise représentant 6,3 fois les revenus attendus en 2018.

FRONTIER COMMUNICATIONS
Frontier Communications a fortement réduit sa perte nette au deuxième trimestre, la faisant passer de 662 à 18 millions de dollars, ou de 9,21 dollars à 92 cents par action. Son chiffre d'affaires a reculé de 6,1% à 2,16 milliards de dollars. Le consensus prévoyait une perte de 72 cents par action et un chiffre d'affaires de 2,16 milliards. Frontier a indiqué avoir atteint, selon le calendrier prévu, son objectif annuel de 350 millions de dollars de réductions de coûts. Le groupe a maintenu ses perspectives annuelles.

PANDORA MEDIA
Pandora Media a fait passer sa perte nette de -275 à -91,9 millions de dollars, soit de -1,20 à -38 cents par action, entre le deuxième trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2018. Hors éléments exceptionnels, sa perte nette ressort à -15 cents par action à fin juin 2018. Son chiffre d'affaires a progressé pour sa part de 12% à 384,8 millions de dollars. Le consensus Zacks était de -14 cents par action et 373,6 millions de dollars de chiffre d'affaires. Pandora Media a également fait état d'une croissance de 23% de sa base d'abonnés. Enfin, le site a noué des partenariats avec AT&T ou Snap.

SPRINT


Sprint affichait à fin juin, date de clôture de son premier trimestre 2018, un bénéfice net de 176 millions de dollars, en recul de 16%. Ramené au nombre d’actions Sprint, il ressort à 4 cents. Son chiffre d’affaires trimestriel a, de son côté, cédé 0,4% à 8,125 milliards de dollars. Ces résultats sont en ligne avec les attentes pour le bénéfice par action et supérieurs pour le chiffre d’affaires : le consensus FactSet ciblait 8,06 milliards de dollars.