Bourse

Sociétés

ATOS sous pression après l'échec d'une opération potentiellement très relutive

AOF - 18 décembre 2017


(AOF) - Atos (-0,86% à 127,5 euros) affiche la plus forte baisse de l’indice CAC 40 après avoir renoncé au rachat de Gemalto à la suite de la surenchère de Thales. L’équipementier pour la défense, l’aéronautique et le transport a proposé dimanche 51 euros par action du spécialiste de la sécurité numérique, soit 5 euros de plus qu’Atos. Se justifiant par sa discipline financière, la SSII a décidé de ne pas surenchérir tout en se disant disponible pour un rapprochement avec Gemalto, si l'opération avec Thales n'avait finalement pas lieu.

Atos recule car cette opération aurait eu un important effet relutif sur ses résultats. Invest Securities estimait cet impact à 25% au niveau du bénéfice par action en 2020. Pour l'analyste, le groupe va désormais s'atteler à chercher de nouvelles cibles, disposant d'un montant important de cash net (777 millions d'euros estimés à fin 2017).