Bourse

Marchés

Au plus haut depuis juin 2015, le Brent signe sa cinquième séance consécutive de hausse

AOF - 10 novembre 2017


(AOF) - Le baril de Brent est en passe de clôturer la semaine sur une hausse de près de 3% à 64,08 dollars après avoir atteint un plus haut depuis mi-juin 2015 de 64,27 dollars. A moins d'un brusque retournement, ce serait la 10ème séance de hausse sur les 11 dernières. La semaine a été marquée par l'annonce d'une prochaine réduction de l'offre mondiale. L'Arabie saoudite a ainsi annoncé son intention de réduire ses exportation de 120 000 barils par jours au mois de décembre. L'autre sujet de la semaine, qui s'est également déroulé en Arabie saoudite, a été la purge lancée par le pouvoir.

Les investisseurs estiment que le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohamed ben Salman, qui a ordonné le week end dernier une vaste vague d'arrestations pour corruption touchant les plus hauts cercles de la famille royale et des milieux d'affaires, devrait soutenir les mesures susceptibles de tirer les prix du pétrole vers le haut, dont les accords de production conclus par l'Opep.

Le nouvel homme fort de Ryad prévoit d'introduire en Bourse une partie du capital de la compagnie pétrolière d'Etat, Saudi Aramco. Dans ce cadre, il a tout intérêt à ce que les cours du pétrole soient élevés afin de renforcer la capitalisation boursière de la société.

Enfin, l'Opep a affiché sa confiance sur l'évolution du marché à long terme. La demande mondiale d'énergie primaire devrait croitre de 35% d'ici 2040, a indiqué le cartel des pays exportateurs de pétrole, dans la nouvelle édition de ses perspectives mondiales.

Sur cette période, le pétrole devrait rester la matière première la plus importante au sein du mix énergétique mondial avec une demande revue en hausse par rapport à l'année dernière. A l'horizon 2040, l'Opep s'attend à ce que la demande mondiale de brut s'élève à 111 millions de barils par jour, soit 1,7 million de plus que l'estimation dévoilée en 2016.