Bourse

Sociétés

AXA transforme son modèle en Suisse, prévoit une charge de 339 millions d'euros au premier semestre

AOF - 10 avril 2018


(AOF) - AXA Suisse annonce aujourd'hui avoir conclu un accord avec ses principales fondations de prévoyance collective, afin de transformer leur modèle opératoire d'assurance complète en un modèle semi-autonome d'ici à fin 2018. A compter de 2019, selon le modèle semi-autonome, les risques de décès et d'invalidité resteront assurés par Axa, tandis que les responsabilités liées à l'allocation d'actifs et aux rendements des investissements des assurés seront transférées aux fondations.

Le groupe AXA, en sa qualité de gestionnaire d'actifs de renommée mondiale, continuera d'offrir ses services de gestion d'actifs aux fondations.

"Cette modification est en ligne avec notre plan stratégique Ambition 2020 visant à croître dans nos segments cibles tout en réduisant notre sensibilité aux risques financiers, et avec notre vision consistant à donner les moyens à chacun de vivre une vie meilleure", a commenté Thomas Buberl, directeur général d'Axa.

Concrètement, Axa va donc transférer aux fondations la plupart des réserves de ses affaires en cours du fonds général (représentant environ 31 milliards de francs suisses, soit environ 26 milliards d'euros) couvrant l'épargne accumulée en amont de la retraite du portefeuille d'assurance vie collective. Ce transfert inclut environ 3,5 milliards de francs suisses (soit environ 3 milliards d'euros) de réserves excédentaires offrant aux fondations la capacité de porter du risque de façon durable (le ratio de couverture s'élevait à 111% en 2017).

En conséquence de l'évolution vers un modèle semi-autonome, la part des primes relatives à l'épargne n'apparaîtra plus dans le chiffre d'affaires IFRS d'Axa.

La modification du modèle devrait donner lieu à une réduction temporaire du résultat opérationnel du groupe Axa à hauteur d'environ 20 millions d'euros à partir de 2019 et générera un élément négatif non-récurrent affectant le résultat net à hauteur d'environ 400 millions de francs suisses (soit environ 339 millions d'euros) lors du premier semestre 2018, lié au transfert du portefeuille aux fondations.

La réduction des garanties portées au bilan d'AXA devrait engendrer pour sa part une baisse du besoin local en capital à hauteur d'environ 2,5 milliards de francs suisses (soit environ 2,1 milliards d'euros) en 2019, ainsi qu'une contribution positive à la remontée de trésorerie au groupe Axa au cours des trois prochaines années, sous réserve de l'obtention des approbations réglementaires.