Bourse

Sociétés

BOLLORE à l'assaut de son sommet annuel après un solide troisième trimestre

AOF - 17 novembre 2017


(AOF) - L'empire Bolloré se porte décidément très bien. Alors que Vivendi, dont il est le dirigeant et premier actionnaire, domine le SBF 120 après ses résultats trimestriels, le titre du groupe Bolloré fait lui aussi partie des plus fortes hausses du jour : +4,18% à 4,21 euros. Les investisseurs saluent des résultats du troisième trimestre solides, marqués notamment par une reprise de la croissance du groupe en Afrique. Au troisième trimestre, Bolloré a donc vu son chiffre d'affaires progresser en organique de 4,9% à 5,177 milliards d'euros.

En données publiées, le chiffre d'affaires progresse de 115 % compte tenu d'un effet de périmètre de 2,593 milliards d'euros correspondant à l'intégration globale de Vivendi sans la contribution de Havas déjà intégré globalement dans les comptes Bolloré de 2016. Les variations de devises ont eu un effet négatif de 60 millions d'euros sur le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2017.

La bonne nouvelle de cette publication, contrairement à celle du deuxième trimestre, est précisément que Bolloré a vu ses résultats sous-jacents, c'est-à-dire hors Vivendi, progresser et dépasser les attentes d'Oddo BHF (4,66 milliards d'euros) et de Natixis.

Dans le détail, les deux divisions les plus exposées à l'Afrique, à savoir le Transport et logistique et la Logistique pétrolière ont enregistré des croissances de leur activité de 10% au troisième trimestre. L'amélioration est particulièrement franche dans le transport puisque son chiffre d'affaires avait progressé en organique de seulement 3,8% au premier semestre.

Bolloré explique cette nette accélération par la croissance de la commission de transport et de la logistique qui bénéficient de la remontée des taux de fret et des volumes. Le chiffre d'affaires des activités en Afrique ressort en accélération au troisième trimestre 2017, intégrant la forte croissance des activités des terminaux portuaires notamment en Afrique de l'Ouest, ainsi qu'une légère progression des activités de logistique et manutention portées par des nouveaux projets. Bolloré note toutefois que certains pays comme la Tanzanie ou le Cameroun soient encore pénalisés par la faiblesse du secteur pétrolier.

Concernant l'autre division phare du groupe Bolloré, la Communication (Havas, Vivendi...), son chiffre d'affaires est ressorti à 3,19 milliards d'euros au troisième trimestre, en croissance de 2,1%.