Bourse

Marchés

Bourse : la Fed relègue APPLE au second plan

AOF - 02 mai 2018


(AOF) - Les marchés actions européens ont fini en hausse en dépit de l’attentisme de Wall Street avant la décision de la Fed. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,16% à 5 529,22 points et l’EuroStoxx50 a progressé de 0,50% à 3 553,79 points. Wall Street évoluait pour sa part en léger repli, avec un Dow Jones en retrait de 0,37% vers 17h55.

Si les investisseurs n'anticipent pas de nouvelle hausse des taux de la part de la Fed, ils dissèqueront son communiqué qui sera publié à 20 heures à la recherche d'éventuels indices sur le rythme de resserrement de sa politique monétaire. Le marché s'intéressera en particulier à ses commentaires sur l'évolution récente de l'inflation. Publié la semaine dernière, l'indice des prix PCE, hors énergie et alimentation, a en effet augmenté de 1,9% en rythme annuel en mars. La mesure préférée de l'inflation de la Fed se rapproche ainsi de la cible de 2% de l'institution.

La crainte de la Fed a pratiquement annulé l'impact positif des bons résultats aux Etats-Unis et en particulier ceux d'Apple. La bonne performance de ce dernier a cependant bénéficié à ses fournisseurs, comme STMicroelectronics (+4,55%), qui a fini en tête du CAC 40. Le fabricant de semi-conducteurs était suivi par Vivendi (+3,88%), dont l'introduction en bourse de son activité de musique, Universal Music Group, se profile.

En revanche, Spie a perdu plus de 2%, lesté par l'opinion défavorable de Jefferies à son égard. Le bureau d'études a initié ce matin sa couverture de la valeur avec une opinion Sousperformance. Plus généralement, le secteur immobilier était mal orienté en raison de taux à dix ans en hausse. Unibail-Rodamco a ainsi cédé 0,9%.