Bourse

Sociétés

CARREFOUR soutenu par l'enthousiasme d'UBS

AOF - 15 février 2018


(AOF) - Carrefour (+3,62% à 19,30 dollars) signe la troisième plus forte hausse du CAC 40 après le relèvement de recommandation d'UBS. Passé de Neutre à Acheter sur la valeur, avec un objectif de cours bonifié de 45% à 24 euros, le bureau d'études estime que le plan stratégique Carrefour 2022 répond exactement aux défis que le groupe doit relever. "Le plan de redressement d'Alexandre Bompard est gagnant pour les clients et les actionnaires. Le marché mésestime l'ampleur de la restructuration qui est proposée", résume l'analyste.

UBS souligne particulièrement la pertinence du choix fait par Carrefour de se donner les moyens, en réduisant ses coûts et ses investissements, de réinvestir dans ses prix, surtout ceux de ses hypermarchés. Selon un sondage réalisé par l'UBS Evidence Lab, la perception que les consommateurs ont de la qualité des produits et des magasins Carrefour est semblable à celle qu'ils ont de Leclerc. La principale différence entre les deux marques porte sur les prix, au détriment de Carrefour.

UBS estime que le distributeur va devoir financer une baisse moyenne d'environ 105 points de base de ses prix en France pour faire au moins jeu égal avec Leclerc.

L'analyste observe aussi que trois sujets suscitent la méfiance d'observateurs ou investisseurs, réticence que lui-même ne partage pas. D'abord, la situation des hypermarchés où, selon UBS, Alexandre Bompard a pris la bonne décision de réduire les surfaces commerciales et de nouer des partenariats dans le non-alimentaire.

Ensuite, le e-commerce : certes, concède UBS, les investissements de 5 milliards d'euros vont peser sur la rentabilité du groupe mais ils sont nécessaires pour adresser un marché porteur. Enfin, l'absence de perspectives est en ligne avec les habitudes de Bompard chez Fnac-Darty, souligne UBS pour qui le point bas a été atteint pour Carrefour et qui voit dans "l'incertitude" une opportunité.