Bourse

Sociétés

CHARGEURS durement sanctionné après un troisième trimestre décevant

AOF - 15 novembre 2017

(AOF) - Chargeurs (-5,38% à 22,14 euros) a payé cash la publication d'un chiffre d'affaires décevant au titre du troisième trimestre, lui qui enchainait ces derniers trimestres les performances solides et menait son redressement à grand train. Le titre du spécialiste des textiles spéciaux reste tout de même sur un bond de plus de 38% depuis le début de l'année, là où le SBF 120 s'apprécie de plus de 9%. Au troisième trimestre, Chargeurs a donc vu son chiffre d'affaires reculer de 5,2% (-1,9% en organique) à 121 millions d'euros. Portzamparc tablait sur 132,4 millions d'euros et LCM visait 128,8 millions.

Deux paramètres sont venus contrarier la marche en avant de Chargeurs sur cette période. D'abord, sa division Protective Films, première contributrice au chiffre d'affaires total du groupe, a enregistré un net ralentissement de sa croissance, à +1,9% en organique pour 67,7 millions d'euros de chiffre d'affaires. Elle avait atteint 7,3% au troisième trimestre 2016 et tournait encore à 8,7% au premier semestre.

Protective Films a subi les conséquences des ouragans aux Etats-Unis, qui ont entrainé des décalages de commandes. Toutefois, ce n'est que partie remise puisque Chargeurs enregistrera ce chiffre d'affaires manquant au quatrième trimestre, auquel s'ajoutera un surcroit de demande lié à la reconstruction aux Etats-Unis.

L'autre point noir de la publication du troisième trimestre concerne l'activité de négoce de Chargeurs, Luxury Materials. Cette dernière a vu son chiffre d'affaires chuter en organique de 21,7% à 16,6 millions d'euros en raison de la plus grande sélectivité commerciale dont le groupe fait preuve pour renforcer graduellement sa rentabilité.

S'ils ne se montrent pas particulièrement inquiets après cette publication décevante, LCM et Portzamparc n'en abaissent pas moins leurs prévisions de chiffre d'affaires annuel. Ainsi, LCM vise pour cette année 532,5 millions d'euros contre 543,4 millions précédemment tandis que Portzamparc ramène son estimation de 549,3 à 537,8 millions. Les deux bureaux d'études restent à l'Achat sur la valeur.