Bourse

Marchés

CORRECTif - Le déficit français est passé sous les 3% du PIB pour la première fois depuis 10 ans

AOF - 26 mars 2018


(AOF) - Une erreur a été faite dans notre précédente dépêche sur l'évolution du déficit public français en 2017. Il s'agit bien du déficit qui est passé sous les 3% et non de la dette publique comme indiqué dans le titre et à la première ligne de la dépêche.

Le déficit public français est tombé à 2,6% du PIB en 2017, indique l'Insee, passant donc sous les 3% exigés par l'Union Européenne pour la première fois depuis 2007. Cette amélioration des comptes publics est liée notamment à la hausse des recettes, de 4% en 2017 contre +1,4% en 2016, essentiellement fiscales.

Les impôts sur le revenu et le patrimoine ont ainsi augmenté de 5,2% l'an dernier, après +0,6% en 2016, tandis que l'impôt sur les sociétés a progressé de plus de 8 milliards d'euros sous l'effet d'une contribution exceptionnelle sur l'IS mise en place pour compenser le remboursement de la taxe à 3% sur les dividendes (+4,9 milliards).

Hors traitement lié aux crédits d'impôt et hors contribution exceptionnelle, l'IS est quasiment stable (+0,2 milliard d'euros) et les recettes totales augmentent de 3,4%.

Du côté des dépenses, l'Insee indique qu'elles ont augmenté de 2,5% en 2017 après +1% en 2016. Hors charges d'intérêt et remboursement de la taxe à 3 % sur les dividendes, elles augmentent de 2,3% en 2017 après +1,2% en 2016. Les dépenses de fonctionnement augmentent de 2,2% en 2017 (après +0,7% en 2016). Les consommations intermédiaires accélèrent (+2,3% après +0,1%), ainsi que les rémunérations (+2,2% après +0,9%) sous l'effet notamment de la revalorisation du point d'indice en février 2017. La charge d'intérêt de la dette a diminué un peu moins fortement qu'en 2016 (−3,7% après −3,9% en 2016). 

Enfin, la dette publique française représentait fin 2017 97% du PIB, après 96,6% fin 2016.