Bourse

Sociétés

CREDIT AGRICOLE en repli, les activités de marché déçoivent

AOF - 08 novembre 2017


(AOF) - A l’instar de BNP Paribas et de Société Générale, Crédit Agricole SA (-3,16% à 14,26 euros) a été sanctionné pour ses revenus décevants au troisième trimestre, qui s’expliquent par la contreperformance de ses activités de marché. Sur cette période, la banque française a enregistré une baisse de 42,8% de son résultat net part du groupe à 1,066 milliard d’euros, sachant que ses comptes de l’année dernière avaient été gonflés par une plus-value de 1,27 milliard sur l’opération de simplification de la structure du groupe (Eurêka).

Si ce bénéfice net a dépassé les attentes du marché (996 millions d'euros), les investisseurs ont surtout retenu une activité trimestrielle plus faible qu'anticipé. Le produit net bancaire de Crédit Agricole SA (CASA) a ainsi progressé de 22,4% à 4,575 milliards d'euros alors qu'il était attendu au niveau plus élevé de 4,76 milliards d'euros, selon le consensus Inquiry Financial. Corrigé des éléments exceptionnels, il a augmenté de 3,5%.

Les analystes ont mis en cause la mauvaise performance de la banque de marché, dont les revenus ont chuté de 28,3% à 462 millions d'euros au troisième trimestre. Si, comme pour ses concurrentes, la faible volatilité a impacté négativement les activités de taux et de change, Crédit Agricole SA a fait moins bien qu'elles. BNP Paribas et Société Générale ont ainsi enregistré respectivement des revenus en repli de 23,6% et de 27,8% pour leurs activités FICC (obligations, devises et matières premières).

Autre point commun entre ces trois banques, leurs revenus en banque de détail ont continué de souffrir de la faiblesse des taux d'intérêt. En France, LCL a ainsi enregistré un produit net bancaire en recul de 3,4% à 841 millions d'euros.

S'agissant de sa solidité financière, le ratio de fonds propres durs de Crédit Agricole SA a reculé de 40 points de base à 12%.