Bourse

Sociétés

DIRECT ENERGIE recherché après la réorganisation de son capital

AOF - 21 novembre 2017


(AOF) - Direct Energie a bondi de 7,43% à 37,945 euros après l'actualisation de sa structure actionnariale. Un bloc de 2,1 millions d'actions (4,7% du capital environ) a été cédé par EBM Trihena AG pour un total de 76,7 millions d'euros. Si l'opération a été réalisée avec une décote supérieure (9,1% par rapport au cours de la veille) à celle de l'augmentation de capital intervenue début juillet (décote de 7,3%), le broker LCM retient deux points positifs. Le premier concerne la gouvernance.

Impala SAS, la société d'investissement de Jacques Veyrat, s'est renforcée à cette occasion en acquérant près de 200 000 titres (environ 7,2 millions d'euros) et porte désormais sa participation au capital à 33,12% (contre 33,02% avant opération). Xavier Caïtucoli, par l'intermédiaire de sa holding Crescendix, a participé à hauteur de 1,9 million d'euros et détient désormais 3,74% du capital.

Le deuxième point concerne le flottant de Direct Energie. Il s'élargit de plus de 20% à 22,18% (contre 17,69% avant l'opération) ce qui facilitera la liquidité du titre, élément qui était jusqu'à présent un point d'amélioration important.

Cette recomposition du capital donne un coup de fouet à un titre qui pâtit depuis deux mois de multiples annonces d'arrivées de nouveaux acteurs sur le marché désormais très convoité de la distribution d'énergie : Butagaz, Total et CDiscount. LCM considère aujourd'hui qu'il est trop tôt pour anticiper une nuisance majeure de ces acteurs qui viendrait entraver la dynamique d'acquisitions clients de Direct Energie.

Le bureau d'études observe en effet que le niveau des offres commerciales proposées démontre que ces acteurs ne sont pas pour l'heure engagés dans une guerre des prix dans un contexte de remontée des prix de gros où les marges basculent en amont de la chaîne de valeur, de la commercialisation à la production.

A cet égard, les deux centrales à cycle combiné gaz (Bayet et Marcinelle) de Direct Energie ont généré 45% du résultat opérationnel courant au cours du premier semestre 2017. Associés à la montée en puissance du portefeuille d'énergies renouvelables de Quadran récemment acquis, les actifs de production de Direct Energie permettront de compenser le tassement de la profitabilité à moyen terme (post 2019-2020) de l'activité de commercialisation si la hausse ses prix de l'électricité se poursuit.

Dans ce cadre, LCM a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 53 euros sur le titre.