Bourse

Sociétés

DIRECT ENERGIE victime d'une chute de tension

AOF - 15 mars 2018


(AOF) - Les perspectives de Direct Energie manquent de jus et font disjoncter le cours de Bourse. Le troisième fournisseur de gaz et d'énergie derrière EDF et Engie a chuté de plus de 8% à 33,52 euros. Selon une source de marché, Oddo BHF a abaissé son objectif de cours de 40 à 36 euros tout en réitérant sa recommandation Neutre. Pour l'exercice en cours, Direct Energie a décidé de communiquer sur une fourchette d'Ebitda à la suite du rachat de producteur français d'énergies renouvelables Quadran l'été dernier. Cet Ebitda est attendu entre 195 et 205 millions.

Oddo BHF, plus optimiste, tablait sur 240 millions, le consensus sur 220 millions. Le broker précise, que retraité de la contribution attendue de Quadran (environ 50 millions d'euros) l'Ebitda serait compris entre 140 et 150 millions soit une faible croissance par rapport à 2017 (140 million).

Le groupe a par ailleurs indiqué viser 3 millions de sites clients en 2018 (en ligne avec les attentes de l'analyste) et renouvelle son objectif de 4 millions de sites clients en portefeuille à horizon 2020 (Oddo à 4,01 millions).

Ces prévisions globalement décevantes ont relégué au second plan des résultats solides, conformément aux prévisions du marché. Certes, le bénéfice a été divisé par plus de deux à 51,9 millions, mais en raison d'éléments exceptionnels. Plus parlant, le résultat opérationnel a grimpé de 17,6% à 102,1 millions et l'Ebitda a augmenté de 21,2% à 142,7 millions d'euros. Le chiffre d'affaires de Direct Energie a affiché une hausse de 16,2% pour s'établir à 1,97 milliard.

A la suite de cette publication, Oddo BHF a également réduit de 9% en moyenne ses estimations d'Ebitda 2018-2020 en raison de la pression croissante sur les marges de l'activité distribution du fait de la remontée des prix de l’électricité et de l'augmentation des dépenses des prestataires en liaison avec la croissance du parc et les acquisitions de clients.