Bourse

Sociétés

ELIOR rassure avec un troisième trimestre plus solide qu'attendu

AOF - 25 juillet 2018


(AOF) - Elior (+5,16% à 14,05 euros) est bien installé sur la deuxième marche du podium du SBF 120 après avoir signé un troisième trimestre bien plus dynamique que prévu. Sur cette période close fin juin, la croissance organique du groupe de restauration collective a atteint 3,2% alors que le consensus la donnait à 2,3%. Au passage, elle dépasse la cible de 3% qu'Elior s'est fixée pour cette année. Cette surperformance est à mettre au crédit de la division Concessions du groupe dont la croissance organique s'est établie à 4,6% au troisième trimestre, pour 477 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Le consensus était de 2,6%. "Cette croissance tient essentiellement à l'activité aéroport (+11% en organique) alors que le segment autoroute est "flat" et celui des gares, ville et loisirs est en recul de 3,3%. L'activité en France (-1,7%) aura été impactée par les grèves alors que le marché autoroutier continue d'être pénalisé par les travaux et le non renouvellement de certains contrats. L'international aura largement compensé ces effets avec une croissance organique de plus de 8%", analyse LCM.

L'autre branche du groupe, la Restauration collective, a affiché de son côté une performance en ligne avec les attentes. Sa croissance organique a été de 2,7% contre un consensus de 2,6%, pour 1,238 milliard d'euros de revenus. Barclays note que cette activité a une nouvelle fois baissé en France, de 0,3%, mais que ce recul est moindre que celui enregistré sur le trimestre précédent. "Les opérations ont été adaptées pour limiter l'impact des grèves", estime le broker. Comme dans les concessions, Elior peut compter sur un solide relais de croissance à l'international.

Elior confirme ses perspectives annuelles

Suite à ce solide troisième trimestre, Elior affiche un chiffre d'affaires à neuf mois de 5,05 milliards d'euros, en croissance organique de 3% (3,7% en publié). Le consensus était à 5,04 milliards, en croissance organique de 2,7%. UBS visait +2,5%.

"La publication du quatrième trimestre devrait être sur les mêmes tendances avec un tourisme qui se porte toujours bien. Notre chiffre d'affaires 2018 est très légèrement relevé (6,654 milliards d'euros contre 6,639 milliards) suite à la mise à jour des effets devises", commente LCM. Ce dernier, neutre sur la valeur, estime toutefois que le dossier manque encore de visibilité sur les prochains semestres.

A court terme, Elior a en tout cas confirmé ses objectifs financiers, à savoir une croissance organique proche de 3%, un taux de marge d'Ebita retraité compris entre 4,3% et 4,6% et une maîtrise des dépenses d'investissement dans l'enveloppe de 300 millions d'euros. Pour UBS, cette publication apporte du soulagement.