Bourse

Sociétés

ENGIE confirme ses objectifs annuels

AOF - 09 novembre 2017


(AOF) - Engie a publié hier soir un Ebitda de 6,6 milliards d’euros à fin septembre, soit un repli de 3,6%. En données organiques, l’Ebitda à neuf mois du groupe énergétique a progressé de 3,8%. « Cette progression atteste de la très bonne performance des moteurs de croissance, c’est-à-dire les activités de production d’électricité renouvelable et thermique contractées, les activités d’infrastructures et de solutions clients, qui enregistrent sur la période une croissance brute de 4,6%, en partie compensée par des effets volumes défavorables (production hydraulique et nucléaire) », indique Engie.

Le chiffre d'affaires à neuf mois d'Engie s'élève de son côté à 46,8 milliards d'euros, en hausse de 1,3% en brut et de 2,9% en organique. La progression organique du chiffre d'affaires s'explique notamment par l'effet de mises en service d'actifs et de hausses tarifaires en Amérique Latine et par les révisions tarifaires de 2016 des activités d'infrastructures en France.

"Compte tenu des effets climatiques défavorables, ces évolutions positives sont en partie compensées par la baisse des ventes de gaz naturel aux professionnels en France et par une moindre production d'électricité renouvelable en France, principalement d'origine hydraulique", précise Engie.

Enfin, sur le programme de rotation de portefeuille, l'objectif est atteint à hauteur de 83% à date, suite à l'accord signé avec Total sur le projet de cession des activités midstream et upstream de GNL et suite à la cession des activités thermiques au Royaume-Uni, indique Engie. Sur le programme d'investissements de croissance, 96% du programme est sécurisé à date, suite notamment à deux contrats de concession hydroélectriques significatifs gagnés au Brésil et à la finalisation de l'acquisition de Tabreed dans les réseaux de froid au Moyen-Orient. De plus, 90% du programme de performance "Lean 2018" est identifié à ce jour.

Engie confirme ses objectifs financiers pour 2017 à savoir un résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,4 et 2,6 milliards d'euros, attendu en milieu de fourchette, un ratio dette nette/Ebitda inférieur ou égal à 2,5 et un dividende de 0,70 euro par action au titre de 2017.