Bourse

Sociétés

EUROPACORP : d’autres actifs pourraient être cédés et une recapitalisation est en « réflexion »

AOF - 27 novembre 2017


(AOF) - EuropaCorp a publié vendredi soir un communiqué dans lequel il "rappelle ses objectifs stratégiques prioritaires et précise le périmètre de ses réflexions actuelles" en réponse à diverses rumeurs à son sujet dans la presse concernant ses intentions stratégiques à ce jour ".

"La stratégie du Groupe est au premier chef de se recentrer sur son cœur de métier : la production de films de long métrage en langue anglaise à hauteur de 2 à 3 films par an, la production de films de long métrage en langue française, à hauteur de 2 films par an, la production de séries télévisées en langue anglaise, la distribution de films et les ventes internationales", résume la société de production.

Dans le cadre de cette stratégie, EuropaCorp précise que trois options sont envisagées : des cessions d'actifs non stratégiques, la réduction de ses frais généraux et le renforcement de ses capacités financières.

Concernant la cession d'actifs non stratégiques, EuropaCorp rappelle qu'il a déjà cédé la plus grande partie de ses actifs non stratégiques, à savoir l'activité Multiplexes (pour environ 20 millions d'euros), le catalogue d'édition musicale (pour environ 15 millions d'euros) et l'activité télévisuelle française (pour 11 millions d'euros), en cours de finalisation. Dans la continuité des cessions déjà réalisées, le groupe poursuit sa réflexion quant à d'éventuelles cessions complémentaires, circonscrites à tout ou partie de l'activité de post-production et/ou du catalogue de films Roissy Films.

Sur la réduction de ses frais généraux, EuropaCorp anticipe, en se recentrant sur son cœur de métier, une réduction des frais généraux à un niveau "plus en adéquation avec son volume d'activité".

Enfin, concernant le renforcement de ses capacités financières. EuropaCorp "mène à ce jour une réflexion approfondie en vue d'une éventuelle recapitalisation et/ou d'une restructuration ou d'un refinancement de ses dettes" compte tenu du coût de l'endettement financier et des échéances de ses lignes de crédit (octobre 2019 pour la senior et avril 2020 pour la secondaire). Le groupe a déjà augmenté sa capacité financière en réalisant les cessions rappelées ci-dessus et en faisant entrer à son capital le groupe Fundamental à hauteur de 60 millions d'euros en novembre 2016.

"Ces réflexions présentent encore à ce stade un caractère préliminaire et aucune opération concrète n'est en mesure d'être annoncée. La société tiendra le marché informé de l'évolution des cessions éventuelles et des résultats de sa réflexion sur sa structure financière", conclut EuropaCorp.