Bourse

Sociétés

EUROPACORP plombé par des engagements flous et la possibilité d'une recapitalisation dilutive

AOF - 27 novembre 2017


(AOF) - EuropaCorp a perdu 2,42% à 1,21 euro, signant un nouveau plus bas historique, alors que le titre avait ouvert la séance en nette hausse de plus de 4%. Deux éléments pourraient expliquer ce retournement de tendance, tous deux liés bien sûr à la publication d'un communiqué vendredi soir dans lequel EuropaCorp "rappelle ses objectifs stratégiques prioritaires et précise le périmètre de ses réflexions actuelles". La première raison est que le groupe ne prend pas d'engagement précis quant aux mesures qu'il compte prendre pour redresser ses résultats.

S'il a confirmé qu'il souhaite se recentrer sur la production de films et de séries, notamment par la cession d'actifs non stratégiques, EuropaCorp reste vague sur les activités qui pourraient être concernées, évoquant "d'éventuelles cessions complémentaires, circonscrites à tout ou partie de l'activité de post-production et/ou du catalogue de films Roissy Films". Pour l'heure, EuropaCorp s'est désengagé de l'exploitation de salles de cinéma, cédées il y a un an à Gaumont Pathé. De plus, la société de production audiovisuelle a annoncé le 17 novembre la cession de son activité de son activité de production télévisuelle française.

De même, aucune piste de réduction de coûts n'a été vraiment ouverte avec cette communication : EuropaCorp a assuré que "en se recentrant sur son cœur de métier, le groupe anticipe une réduction des frais généraux à un niveau plus en adéquation avec son volume d'activité".

La seconde raison, et peut-être la plus probable, au départ des actionnaires du groupe est la perspective d'une recapitalisation qui risquerait d'être fortement dilutive. C'est la première fois qu'EuropaCorp indique clairement qu'une opération de ce type est envisagé, indiquant qu'il envisage soit une recapitalisation soit une restructuration ou un refinancement de ses dettes.

En novembre 2016, le groupe français avait accueilli à son capital le groupe chinois Fundamental qui avait investi 60 millions d'euros. Depuis, EuropaCorp a essuyé un échec commercial avec son film à gros budget Valérian, relançant les spéculations sur un possible rachat ou une opération de refinancement. Ces dernières semaines, certains médias se faisaient l'écho de marques d'intérêt de Mediawan pour certaines activités d'EuropaCorp. A l'époque, aucun des deux n'avait souhaité commenter ces rumeurs.