Bourse

Sociétés

FACEBOOK devrait dévisser à Wall Street après une mauvaise publication

AOF - 26 juillet 2018


(AOF) - Facebook, dont les résultats ces dernières années n’ont cessé de croitre à grande vitesse et de dépasser les attentes, devrait passer une très mauvaise séance à Wall Street où l’action est anticipée en chute de 18%. Non seulement les résultats du deuxième trimestre sont ressortis sous les attentes, mais son directeur financier, David M. Wehner, a averti qu’il allait encore ralentir au second semestre. Il a aussi indiqué que les coûts devraient augmenter de 50% à 60% sur l’ensemble de 2018. Leur progression sera de plus supérieure à celle des revenus en 2019.

Facebook souffre des répercussions du scandale Cambridge Analytica à propos de l'utilisation des données personnelles de plusieurs dizaines de millions de personnes, sans leur consentement, qui le contraignent à augmenter ses dépenses pour protéger la vie privée de ses utilisateurs, mais aussi la sécurité du réseau.

Le groupe a aussi été pénalisé par la mise en place du Règlement général sur la protection des données en Europe.

Le numéro un mondial des réseaux sociaux a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net en hausse de 31% de 5,1 milliards de dollars, soit 1,74 dollar par action. Le consensus était plus élevé à 1,72 dollar par action.

Le chiffre d'affaires de Facebook a ainsi progressé de 42% (+38% à taux de change constants) à 13,23 milliards de dollars, dont 13,04 milliards de dollars (+42%) pour les ventes publicitaires. Le consensus Reuters pour les revenus du groupe s'élevait à 13,36 milliards et il avait augmenté de 49% au trimestre précédent.

Au total, le groupe comptait 2,23 milliards d'utilisateurs mensuels à la fin du premier trimestre, en progression de 11%, contre +14% au trimestre précédent. Le nombre d'utilisateurs quotidiens est pour sa part ressorti à 1,45 milliard, également en hausse de 11%, contre +13% au premier trimestre.