Bourse

Sociétés

FACEBOOK dope les valeurs tech à Wall Street

AOF - 26 avril 2018

(AOF) - Facebook n’est pas près de perdre des amis au sein de la communauté des investisseurs. En dépit du scandale Cambridge Analytica sur d’importantes fuites de données personnelles, le numéro un mondial des réseaux sociaux a battu à plate couture le consensus au premier trimestre. L’action Facebook (+8,91% à 173,92 dollars) est ainsi propulsée parmi les principales hausses de l’indice S&P 500 et donne un coup de booster bienvenu aux valeurs technologiques, dans le creux de la vague depuis quelques jours.

Rien ne semble arrêter la machine à générer des profits qu'est Facebook. Sur les trois premiers mois de l'année, son bénéfice net a bondi de 63% de 4,99 milliards de dollars, soit 1,69 dollar par action. Le consensus s'élevait à seulement 1,35 dollar par action.

Facebook continue de bénéficier d'une forte croissance du prix de ses publicités : +39%. Le chiffre d'affaires du groupe a ainsi progressé de 49% à 11,97 milliards de dollars, dont 11,795 milliards de dollars (+50%) pour les ventes publicitaires. Le consensus Reuters pour ces dernières s'élevait à 11,41 milliards. Les revenus publicitaires générés sur les smartphones et tablettes ont représenté 91% du chiffre d'affaires publicitaire de Facebook contre 85% un an plus tôt.

Outre des résultats meilleurs que prévu, Facebook a rassuré sur l'engagement de ses utilisateurs, principale inquiétude des investisseurs ces derniers mois, selon JPMorgan. Ils craignaient en effet que le scandale Cambridge Analytica ne pousse des utilisateurs à quitter le réseau.

Il n'en a rien été, bien au contraire. Le groupe comptait 2,20 milliards d'utilisateurs mensuels à la fin du premier trimestre, en progression de 13%. Le nombre d'utilisateurs quotidiens a aussi progressé de 13% à 1,45 milliard.

Mieux, Facebook est même parvenu à inverser la baisse du nombre de ses utilisateurs quotidiens aux Etats-Unis et au Canada, qu'il avait enregistrée au quatrième trimestre. Il est remonté à 185 millions après être tombé à 184 millions le trimestre précédent.