Bourse

Sociétés

HERMES pénalisé par Exane BNP Paribas

AOF - 07 juin 2018


(AOF) - Détour de manège pour Hermès à la Bourse de Paris ce jeudi. Le titre du groupe de luxe a chuté de près de 6% à 561 euros, pénalisé par Exane BNP Paribas. Dans une note publiée ce matin, le broker a dégradé son opinion sur la valeur de Neutre à Sous-performance tout en maintenant son objectif de cours de 498 euros pour une question de valorisation. Le titre a bondi de 35% au cours des trois derniers mois, rappelle le courtier.

Exane BNP Paribas n'est pas le premier courtier à ajuster son opinion en raison de la récente envolée du cours.

Mardi, Credit Suisse est passé de Neutre à Sous-performance sur Hermès tout en relevant son objectif de cours de 420 à 480 euros. Le premier trimestre a été solide, a reconnu le bureau d'études, mais la performance de l'action est selon lui achevée en raison de l'absence de catalyseur, d'opération stratégique menée par l'entreprise et de révision à la hausse des prévisions de bénéfices.

Credit Suisse a souligné que le titre se traite à 47 fois ses bénéfices, en avance de 12 mois sur le consensus et au plus haut depuis cinq ans par rapport au secteur du luxe.

La veille, HSBC avait abaissé sa recommandation sur l'action de Conserver à Alléger.

Aujourd'hui dans sa note, Exane BNP Paribas rappelle les clefs du succès d’Hermès depuis de longue années : sacs iconiques, raréfaction de l'offre, image marketing parfaite au sein du secteur, etc.

En revanche, l’intermédiaire semble regretter le conservatisme du groupe, un peu à la traîne par rapport à ses concurrents dans l'innovation et la communication. Une critique qu'il nuance cependant. Compte tenu de sa position privilégiée au sein du secteur, Hermès n'a qu'un petit effort à fournir pour orienter l'aiguille en sa faveur, assure Exane.

En attendant qu'Hermès n'entre de plain-pied dans le "Nouveau Monde du Luxe" où la génération des "Millenials" dicte sa loi, le groupe pourrait, plus prosaïquement, entrer au CAC 40.

Selon Société Générale, le sellier remplit toutes les conditions : une capitalisation flottante et des volumes d'échanges nourris. Le Conseil scientifique des indices d'Euronext doit se réunir dans les prochains jours. Affaire à suivre.