Bourse

Sociétés

JCDECAUX confirme que 2018 sera une année de transition

AOF - 03 avril 2018


(AOF) - JCDecaux cède 2,05% à 27,68 euros. A l'occasion de récents roadshows auxquels les analystes d'Oddo BHF et de Berenberg ont assisté, le management du groupe français a confirmé que les investisseurs allaient devoir être patients pour passer un exercice 2018 de transition. Début mars, JCDecaux avait déjà dévoilé une prévision de croissance organique pour le premier trimestre de 2%, inférieure de trois points aux estimations. Cette annonce s'ajoutait à une déception liée à l'annulation du contrat de mobilier urbain de la ville de Paris survenue en février.

Face aux analystes et aux investisseurs, les dirigeants de l'afficheur ont précisé qu'ils estimaient le manque à gagner sur ce contrat à 40-45 millions d'euros et 1% de chiffre d'affaires. Dans ce contexte, Oddo BHF juge que JCDecaux devrait tout de même être en mesure d'atteindre une croissance organique de 4% cette année avant d'accélérer à 5% en 2019. Berenberg vise lui 4,2% pour 2018. En 2017, la croissance organique du groupe est ressortie à 3,2%.

En revanche, Oddo BHF a également retenu que l'impact de l'annulation du contrat parisien pourrait être plus important au niveau de l'Ebitda de JCDecaux, autour de 2-3% contre une précédente estimation d'1,5%. Berenberg est là encore sur la même ligne, qui s'attend à une baisse de la marge du groupe dans sa division Mobilier urbain cette année. JCDecaux devrait toutefois être en mesure de redresser ses marges en 2019 grâce, sans doute, à une nouvelle concession parisienne (le marché est remis en jeu) et à l'impact des autres contrats déjà remportés.

JCDecaux vers un deal structurant aux Etats-Unis en 2019 ?

En dehors de l'aspect opérationnel et financier, la patience pourrait aussi être de mise concernant une dimension plus stratégique du dossier JCDecaux. Lors des roadshows, les dirigeants du groupe français ont confirmé qu'ils étudieraient de près les opportunités de fusions-acquisitions aux Etats-Unis. "Nous pensons que 2019 sera l'année du deal tant attendu aux Etats-Unis", note Berenberg.

Deux cibles potentielles semblent dans le viseur de JCDecaux : Clear Channel Outdoor et Outfront Media. La première devrait être prochainement mise en vente par ses nouveaux propriétaires suite à la faillite de son ex-maison-mère iHeart Media. De son côté, Outfront Media a un statut juridique de REIT (Real Estate Investment Trust, fonds d'investissement immobilier américain) qui rend toute acquisition impossible avant juillet 2019.

"JCDecaux a eu raison d'attendre avant d'entreprendre une opération transformante aux Etats-Unis (renforcement du bilan, affaiblissement des concurrents, baisse du prix des cibles années après années et taux de change actuellement favorable). Pour nous, il ne fait pas de doute que JCDecaux se portera acquéreur d'une des deux sociétés. Le management de JCDecaux prépare cette opération depuis tellement longtemps, que nous n'identifions pas de risque d'exécution et pensons qu'une telle annonce constituera un catalyseur positif pour le titre", explique Oddo BHF. L'analyste estime que le groupe français pourrait mobiliser jusqu'à 6,5 milliards d'euros pour mener à bien une telle opération.