Bourse

Sociétés

KEYYO : les investisseurs saluent l'acquisition de Clever Network

AOF - 27 novembre 2017


(AOF) - Keyyo gagne 3,81% à 21,50 euros dans des volumes bien plus fournis que d'habitude : près de 1 700 titres ont été échangés depuis ce matin contre bien moins de 1 000 au cours des séances précédentes et même souvent moins de 100. Les investisseurs saluent la prise de contrôle de Clever Network, fournisseur d'accès à internet pour les sociétés, annoncée ce matin par l'opérateur télécoms spécialisé sur le marché des entreprises. Keyyo va prendre 75% du capital de sa cible, le solde étant conservé par les salariés de Clever Network, pour une valeur d'entreprise de 2,6 millions d'euros.

La société sera intégrée comptablement à compter du 1er janvier 2018.

Clever Network, qui emploie une quinzaine de salariés, anticipe pour 2017 un chiffre d'affaires proche de 4 millions d'euros, en croissance de 15 % par rapport à 2016, et un résultat d'exploitation à l'équilibre. Fort de cet apport, Keyyo prévoit d'atteindre en 2018 un chiffre d'affaires de plus de 30 millions d'euros.

Le groupe a généré en 2016 un chiffre d'affaires de 24,64 millions d'euros et table pour cette année sur une croissance de 10% à périmètre constant. Euroland Corporate, l'un des rares bureaux d'études à suivre cette valeur, table de son côté sur un chiffre d'affaires 2017 de 24,5 millions d'euros en 2017.

En intégrant Clever Network, Keyyo va pouvoir offrir à ses clients une offre unique et complète de solutions de communications d'entreprise dans le cloud allant des communications unifiées, en passant par la convergence fixe/mobile et maintenant la gestion intelligente des ressources internet. L'opérateur télécoms élargit également sa base clients avec plus de 500 clients PME tout en renforçant son potentiel de croissance sur le marché de la vente indirecte avec une cinquantaine de nouveaux partenaires.

Cette opération ciblée sur le segment de l'internet pour les entreprises intervient un an presque jour pour jour après que Keyyo a cédé son activité d'opérateur télécoms pour les particuliers (call-shops) qui ne représentait plus que 20% environ de son chiffre d'affaires.