Bourse

Sociétés

KLEPIERRE : fin du feuilleton Hammerson, les investisseurs apprécient

AOF - 13 avril 2018


(AOF) - Deux petits tours et puis s’en va. La foncière Klépierre a finalement renoncé à racheter son homologue britannique Hammerson, après s’être vue éconduite pour la deuxième fois de suite. Et les investisseurs apprécient puisque Klépierre s’est offert une solide progression de 3,6% à 34,22 euros à la Bourse de Paris. Pour sa part, Hammerson ne peut en dire autant puisque la société a chuté lourdement de 9,33% à 471,50 pence sur la place de Londres. Fin de feuilleton spéculatif oblige.

"Le conseil d'administration de Hammerson n'a pas réellement engagé de discussions sur cette nouvelle proposition, de sorte que, après mûre réflexion, Klépierre a résolu de ne pas déposer d'offre ferme pour le rachat de Hammerson ", a expliqué la foncière ce matin.

Lors de sa deuxième tentative, Klépierre proposait 635 pence par action contre 615 pence, lors de son premier essai. Le groupe français souhaitait que 50% du prix soit payé en cash et 50% en actions.

Toutefois, Hammerson avait de nouveau donné une fin de non-recevoir, évoquant une "augmentation marginale" de la proposition initiale, qui le valorisait près de 5 milliards de livres.

" A 635 pence, cela représente une augmentation de seulement 3% par rapport à la précédente proposition et continue de sous-évaluer de manière significative la société ", avait déploré David Tyler, le président d'Hammerson.

Le groupe britannique s'était dit cependant " ouvert pour discuter d'une proposition qui reflèterait réellement la valeur de l'entreprise ". Il trouvera désormais porte close.