Bourse

Marchés

La baisse s'est prolongée sur les marchés

AOF - 17 novembre 2017


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé en léger repli dans le sillage de l'orientation négative de Wall Street. Le CAC 40 a cédé 0,32% à 5 319,17 points au terme de sa deuxième semaine consécutive de baisse. Depuis son plus haut de l'année atteint le 3 novembre dernier, la Bourse de Paris a abandonné plus de 3,5% pour revenir à son plus bas niveau depuis fin septembre. Les indices européens ont partagé cette tendance, comme en témoigne le repli de 0,4% à 3 549,8 points de l'Euro Stoxx 50.

A Wall Street également la prudence est de mise, le Dow Jones reculant de 0,4% à l'approche de la mi-séance.

Les analystes justifient cette correction par l'embellie enregistrée par les marchés actions depuis le début de l'année. Malgré l'accès de faiblesse traversé depuis le début du mois, l'indice parisien affiche ainsi un gain de près de 10%.

D'autres éléments conjoncturels expliquent également la contraction des marchés, comme le rebond de l'euro (+1,08% à 1,1790 dollar en cinq séances) et les doutes sur la capacité de l'administration Trump à faire passer sa réforme fiscale.

Aujourd'hui, les Bourses ont également été affectées par la citation à comparaître de plusieurs membres de l'équipe de campagne de Donald Trump dans le cadre de l'enquête sur une éventuelle interférence russe dans la présidentielle américaine.

A Paris, Vivendi (+8,3%) a signé de loin la plus forte performance du CAC 40, soutenu mardi par la recommandation très positive de JPMorgan et aujourd'hui par la publication de perspectives encourageantes.

Bouygues a gagné, lui, près de 5% depuis lundi dans le sillage de résultats trimestriels solides. Les investisseurs ont notamment salué la nette surperformance de la branche télécoms du groupe alors que la santé financière de son concurrent français SFR, et de la maison-mère de ce dernier, Altice, suscite une inquiétude croissante. Coté à Amsterdam, le groupe de Patrick Drahi a vu sa capitalisation fondre de moitié depuis le début du mois.

Airbus a progressé cette semaine de 1,4% grâce à la commande record de 49,5 milliards de dollars remportée en début de semaine.

A l'autre bout du palmarès, TechnipFMC (-8,7% cinq séances) a été pénalisé par la baisse des cours du pétrole. ArcelorMittal (-5,8% en cinq séances) a été affecté par le regain d'aversion pour le risque des investisseurs.