Bourse

Marchés

La Chine et la France vont travailler de concert sur les subventions publiques pour l'acier

AOF - 01 décembre 2017


(AOF) - La Chine et la France ont convenu de travailler ensemble, dans le cadre du G20, sur le sujet des subventions publiques, habituelles en Chine, pour le secteur de l'acier. La Chine a en effet reconnu, à l'occasion de la rencontre entre le vice-premier ministre et Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie, que "les subventions publiques peuvent engendrer des surcapacités dans le secteur de l’acier". La France a réaffirmé également que "le protectionnisme est une menace pour la stabilité et pour le développement économique", selon le communiqué de Bercy publié à l'issue de cette réunion.

Cette dernière, qui s'inscrit dans le 5ème dialogue économique et financier de haut niveau France-Chine, a abouti à d'autres avancées. Dans le secteur agroalimentaire, la Chine a accepté d'accélérer la procédure permettant la reprise des exportations françaises de bœuf maintenant que la levée de l'embargo est effective. De plus, "nous avons obtenu dans les secteurs du lait infantile, de la viande de porc et de la charcuterie la publication des résultats d'audit que nous attendions et la délivrance d'autorisations d'exportations pour les établissements conformes d'ici la fin de l'année 2017", indique Bercy.

Sur les licences bancaires, la Chine a accepté d'en encourager l'octroi  pour que les banques françaises puissent participer et même conduire des émissions d'obligations chinoises. La Chine a rappelé qu'elle voulait ouvrir plus largement le courtage de titres : c'est un point positif pour les banques tricolore, assure Bercy, puisqu'elles pourront désormais être majoritaires dans des sociétés de courtage.

Les discussions France-Chine ont aussi porté sur le nucléaire, l'aéronautique ou encore la finance verte.