Bourse

Marchés

La livre turque termine la semaine sur ses plus bas historiques

AOF - 10 août 2018


(AOF) - La livre turque dévisse de 12,86% à 0,15702 dollar en fin d'après-midi, touchant un nouveau plus bas historique. La devise turque n'a cessé de s'affaiblir ces derniers mois. Déjà fragilisée par un important déficit des comptes courants et une inflation élevée, elle a encore reculé à la suite de la mise en place du nouveau gouvernement. Le ministre des Finances Mehmet Simsek, proche des milieux économiques, a ainsi été remplacé par le gendre du président.

Plus récemment, la livre turque a souffert de la détérioration des relations avec les Etats-Unis. Le président américain exige la libération d'un pasteur américain accusé de terrorisme par Ankara. Les dernières discussions entre les deux pays ont tourné court.

Déjà  en net repli ce matin, Donald Trump a donné le coup de grâce à la devise turque en annonçant un doublement des taxes sur l'aluminium et l'acier en provenance de Turquie à respectivement 20% et 50%

Le discours prononcé un peu plus tôt par le président Erdogan avait aussi été mal accueilli par les cambistes. Celui-ci a appelé ses concitoyens à échanger leurs devises et leur or contre des livres turques. Les cambistes ont fait l'inverse.

Pour endiguer la crise, Paul Greer, gérant de portefeuille Dette émergente et Fixed Income chez Fidelity International, juge qu'une hausse des taux d'intérêt de 1000 points de base, comme l'Argentine l'a fait en mai, serait un bon début. Une telle action permettrait de ralentir l'économie - et même la faire basculer en récession – et de réduire le problème actuel du déficit des comptes courants, ajoute-t-il. Paul Greer recommande également de nommer des technocrates pragmatiques à des postes importants du gouvernement, de mettre en place des réformes structurelles…