Bourse

Marchés

La tension sur le marché obligataire pèse sur les actions

AOF - 10 janvier 2018


(AOF) - Incertains à l'ouverture, les marchés actions européens ont rapidement pris le chemin de la baisse, mettant fin à une série de cinq séances consécutives de hausse. Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,35% à 5 504,68 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a abandonné 0,35% à 3 610,31 points. Cette tendance est partagée à Wall Street où le Dow Jones cède 0,15% à l'approche de la mi-séance. Selon les professionnels, cette vague de prises de bénéfices a été motivée par un regain de tension sur le marché obligataire.

Le rendement à dix ans américain a atteint dans la journée 2,597%, son plus haut niveau depuis le 15 mars dernier, avant de revenir à 2,5935%.

Dans son sillage, le rendement allemand de même échéance affichait cet après-midi une progression de 8 points de base à 0,54%, au plus haut depuis la mi-juillet.

Les investisseurs ont continué de réagir à la décision inattendue prise hier matin par la Banque du Japon de réduire le montant de ses rachats d'obligations d'Etat japonaises de longue échéance.

Cette annonce relance les spéculations concernant une prochaine réduction du soutien monétaire de la banque centrale. La pression sur les taux s'est renforcée en fin de matinée après la publication d'une dépêche de Bloomberg selon laquelle des responsables chinois auraient recommandé de ralentir ou d'interrompre les achats d'emprunts d'Etat américains. Cette information de presse a également pénalisé le dollar qui accusait en fin d'après-midi un repli de 0,35% à 1,198 dollar pour un euro.

A la Bourse de Paris, la remontée des taux longs et l'appréciation de l'euro ont tiré la plupart des valeurs du CAC 40 vers le bas. En repli de 4,47%, Veolia Environnement a accusé la plus forte baisse de l'indice, pénalisée par la dégradation de recommandation de Goldman Sachs à Neutre.

Les valeurs bancaires et financières se sont en revanche favorablement distinguées car la hausse des taux devrait soutenir les bénéfices des banques. Société Générale a ainsi gagné 2,11%, devant Crédit Agricole (+1,81%), BNP Paribas (+1,53%) et Axa (+1,34%).